Industrie

Un nouveau repreneur pour l’usine de verre Glassry à Tanger

Moins de cinq ans après avoir inauguré en grande pompe son unité tangéroise de transformation de verre, le groupe Lasry change radicalement de vision.


En effet, ce groupe détenu par l’homme d’affaires d’origine marocaine Sidney Lasry vient de jeter l’éponge en cédant 100% du capital de ses deux filiales marocaines : Lasry Glass Industry, l’entité qui détient le foncier et les murs de son usine tangéroise, et Glassry, la structure qui exploite cette dernière depuis son inauguration en 2014.

Un désengagement qui intervient après plusieurs tentatives de sauvetage d’une activité verrière qui avait tout pour réussir… sur le papier du moins. Il faut dire qu’à son entrée en service dans le sillage d’un investissement de près de 100 millions de DH, cette unité industrielle était quasiment unique en son genre au Maroc, avec des équipements de pointe aussi bien en découpe automatique et semi-automatique pour tous types de verre (y compris le verre anti-feu), qu’en usinage automatisé pour le façonnage du verre (découpe en forme, gravure, polissage…).

Malheureusement, la crise immobilière traversée par le bâtiment au Maroc depuis quelques années et qui a été également derrière l’arrivée du groupe Lasry au Maroc pour chercher de nouveaux débouchés au-delà de son marché historique de la péninsule ibérique, conjuguée à quelques mauvaises surprises dans l’exécution du projet, ont confiné les taux d’utilisation de l’usine basée à Tanger Free Zone à des niveaux assez faibles (ce qui est fatal en industrie). Quant aux commandes à l’export, assez limitées par ailleurs, elles n’ont pas permis non plus de changer substantiellement la donne.

L’acheteur pour sa part est un inconnu du bataillon. Il s’agit de Glass Plus International (GPI), une entité basée à Gibraltar et qui a payé dans cette transaction près de 25 millions de DH. Ce qui permet à l’homme d’affaires Lasry de récupérer une partie de sa mise dans son aventure industrielle marocaine peu heureuse. De sources proches du dossier, Sydney Lasry a été maintenu en tant que gérant, mais une nouvelle feuille de route a été adoptée par le nouveau maître des lieux afin de redresser la situation et sortir du rouge dès 2019. À suivre.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Il fait l'actu : Abdelmjid Tazlaoui, nouveau PDG de Fenie Brossette

Article suivant

Palmeraie Immobilier innove et lance trois nouveaux projets