Agroalimentaire

Un opérateur de Biotechnologies s’installe à Agropolis

Onze ans après le démarrage de sa commercialisation, la zone industrielle Agropolis à Meknès s’enrichit d’un premier laboratoire de biotechnologies. Les détails.


La société Laboratoire de Biotechnologies et Prestations de Services (LBPS) qui a acquis, il y a à peine quelques mois, un lot de terrain dans cette zone principalement dédiée à l’industrie agroalimentaire, s’apprête, en effet, à lancer la construction d’une unité d’analyses biologiques, chimiques, physico-chimiques et moléculaires dotée des dernières technologies notamment les méthodes analytiques par HPLC, les méthodes culturales microbiologiques, ainsi qu’un service inédit de séquençage nucléotidique, de PCR et QPCR.

Doté d’une enveloppe d’investissement de plus de 30 millions de dirhams, le projet porté par cette jeune PME dont la création remonte à peine à janvier 2017, vise à accompagner les dizaines de sociétés agroalimentaires, vétérinaires et agricoles basées à Agropolis et au-delà, dans la région Fès-Meknès qui regorge de potentialités issues du secteur primaire. 

Lire aussi| Tourisme : la CNSS reconduit l’indemnité forfaitaire mensuelle au profit des employés

Pour Agropolis, dont le taux de valorisation tarde à décoller en se situant encore à bien moins de 50% pour à peine quelque 3.500 emplois créés, le nouvel investissement tombe à point nommé en ce début d’année 2021 où la société gestionnaire Med Z (filiale de CDG développement) compte lancer de nouvelles actions promotionnelles pour accélérer la commercialisation de la première tranche (étendue sur un terrain de 130 hectares). Pour l’instant, le nombre de clients qui y ont acquis des parcelles demeure limité à moins que 80 entreprises principalement issues de l’agrobusiness.

Lire aussi| Voiture électrique : le Maroc a des parts à prendre dans la compétition mondiale

Rappelons que le Maroc mise sur le secteur des Biotechnologies pour améliorer la valeur ajoutée de son secteur primaire et industriel. D’ailleurs, la Fondation Mascir (Moroccan Foundation for Advanced Science, Innovation and Research) relevant de l’Université Mohammed VI Polytechnique, érige les recherches en Biotechnologie parmi ses priorités pour répondre aux besoins nationaux de R&D en Agriculture & Agroalimentaire, Energie & Environnement, Santé & Bien-être.

 
Article précédent

Replay. L’émission « Ach Waqe3 » du mardi 9 février 2021

Article suivant

Coronavirus : le ministère de la Santé vise près de 130.000 tests-Covid par semaine