Entreprises & Marchés

Un quai roulier dédié à PSA pour commencer


Port Kénitra Atlantique.  Dans les tiroirs depuis le milieu des années 1990, le futur port Kénitra-Atlantique va commencer à sortir de terre avec l’arrivée de PSA Peugeot-Citroën. Le schéma retenu consiste en la mise en place d’un terminal comportant un quai roulier et une plate-forme à conteneurs dédiée spécialement au constructeur automobile. Les autres infrastructures du port prévues initialement suivront. par Adama Sylla

Le futur port  Kénitra Atlantique sera-t-il achevé d’ici 2019, date du démarrage de l’usine d’assemblage PSA Peugeot-Citroën ? S’il y a deux mois, le ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique ne pouvait pas se prononcer d’une façon tranchée sur la question, tel ne devrait plus être le cas. Aujourd’hui, le projet prend forme et le plan B qui consiste à expédier les premiers véhicules du constructeur français via le port TangerMed (grâce à la connexion autoroutière existante de 200 km reliant Kénitra-Tanger) au cas où la construction du port Kénitra Atlantique ne serait pas achevée, est tombée pratiquement aux oubliettes. Rappelons que le projet d’usine PSA est ambitieux, le site pourrait sortir 200 000 véhicules par an à terme (90 000 dans un premier temps) et qu’un quai roulier à proximité immédiate permettrait des économies, tout comme pour l’importation des composants.

Les études confiées au bureau CID

Pour apporter une réponse immédiate au référentiel des exigences de cette offre, le Département de l’Equipement a confié les études au bureau d’études CID. Le port est localisé à Bled Al Bahria, à une trentaine de kilomètres au nord de l’embouchure de l’Oued  Sebou. Le schéma pour ce port en eau profonde consiste en l’établissement d’une digue de protection de 2 700 mètres linéaires de long pour abriter un plan d’eau de 150 hectares, et par la mise en place d’un terminal roulier comportant un quai fondé à -13 m. Il est également prévu une plateforme à conteneurs dédiée spécialement au constructeur automobile. Selon une source proche du dossier, le cabinet marocain devrait remettre sa copie avant mai 2016 pour un démarrage au plus tôt durant l’été prochain. Quid du financement ? « Le coût global de l’outil portuaire s’élève à 1 milliard de dollars » souligne Najib Cherfaoui, Expert maritime et portuaire.
C’est dire que le projet de port à Kénitra, qui est en fait dans les cartons depuis le milieu des années 1990, sera évolutif pour s’adapter aux autres éventuels trafics, ainsi qu’aux vracs solides et liquides. En effet, faisant partie de l’ambitieuse stratégie nationale portuaire 2030 qui prévoit la réalisation de nombreuses infrastructures portuaires (Nador West Med, Safi, Dakhla…), le projet Kénitra Atlantique, devait, avant que Peugeot ne projette de s’implanter sur place, permettre au nord-ouest du pays d’accueillir les navires transportant du gaz naturel liquide et divers autres hydrocarbures alimentant les centres de consommation locaux. Il avait aussi vocation à accueillir un chantier naval.n

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

8ème édition du Salon du Cheval Arts et métiers équins à ’honneur

Article suivant

Samsung soutient les entrepreneurs sociaux