L'édito

Un règne sous-tendu par une vision

Faire le bilan des 20 premières années du règne en se limitant à égrener les réalisations, fort nombreuses sur tous les plans, serait réducteur et ne ferait pas justice à la particularité de ce règne, qui est celle de s’appuyer sur une vision, déclinée à chaque étape, en décisions, en projets, représentant à chaque fois un pas en avant dans la construction du projet sociétal porté.


Dès son accession au Trône, le Roi a proposé au peuple un triptyque : la démocratie, le développement, la modernité, comme options consensuelles autour desquelles se bâtirait le Maroc nouveau.

Dès le début, dès la première année du règne, des décisions fortes dans tous les domaines montraient le cap. Le discours sur le nouveau concept de l’autorité changeait le paradigme sécuritaire pur, par l’intégration du triptyque en assignant aux agents d’autorité des responsabilités dans le développement. Le discours d’Ajdir, prononcé par le Roi Mohammed VI à Ajdir Izayane (province de Khénifra) le 17 octobre 2001, est une vraie feuille de route pour la résolution de la question Amazighe et la reconnaissance de l’identité multiple du Maroc. La proximité, la promotion des solidarités avec les plus démunis par l’organisation d’une collecte nationale, avec les handicapés, ne montraient pas seulement un style nouveau, mais un engagement pour une société solidaire.

En termes de modernité, la nomination d’une femme comme conseillère du Roi, avec un rôle très visible, a été suivie par le règlement de manière très consensuelle du conflit sur le statut personnel, le code de la famille.

Toutes ces décisions, rapidement prises, ont suscité une adhésion massive de l’ensemble des populations. Le déroulé ensuite n’a pas dérogé à la vision annoncée, au contrat proposé. Cette vision s’est étendue aux relations internationales. Sur l’affaire du Sahara, le Maroc a offert à la communauté internationale la possibilité d’une sortie politique par sa proposition d’autonomie avancée. Toutes les grandes puissances insistent aujourd’hui pour dire que c’est la seule solution crédible, faisant ainsi pression sur l’Algérie.

Mais cette vision s’inscrit dans le temps et tout le volontarisme du monde ne peut enlever toutes les contraintes comme par magie. C’est pour cela que nous avons choisi, sur chaque élément du triptyque, démocratie, développement, modernité, de faire un bilan d’étape, démarche qui nous paraît la plus appropriée, pour aller vers un document qui s’inscrit dans le cadre de la vision Royale et de ses grands fondamentaux.

Un Spécial Hors-série exceptionnel du magazine Challenge « Les 20 ans qui ont fondé le Maroc de demain » est en vente en kiosque.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Hakim Ziyech : Un départ prévu vers un club français !

Article suivant

Le groupe Holmarcom restructure son Pôle Finance