BanquesFlash-eco

Une bonne moisson pour Crédit du Maroc

2017 a été une belle année pour Crédit du Maroc (CDM) qui a réalisé des résultats conformes aux objectifs escomptés.


Et, le top management n’a pas caché sa satisfaction lors de la présentation des résultats financiers annuels de la banque le 20 février à Casablanca. « La dynamique commerciale s’accélère et la profitabilité s’améliore de plus en plus », s’est réjoui Baldoméro Valverde, Président du directoire de Crédit du Maroc. Ainsi, dans les détails, le résultat net part du groupe enregistre une performance de plus de 18% à fin décembre 2017, à 365,4 millions de DH. Le résultat brut d’exploitation est en baisse de 3,0% à 998,2 millions de DH, sous l’effet de la hausse de 4,5% des charges générales d’exploitation, elles-mêmes alourdies par des éléments d’ordre exceptionnel.

Le top management a aussi souligné qu’en dehors des éléments exceptionnels, les charges générales d’exploitation restent stables et le résultat brut d’exploitation en amélioration de 1,8%. De même, la banque enregistre un coût du risque de 412,1 millions de DH en baisse de 17,6%. « Cela dénote de l’amélioration du profil risque de la Banque et des efforts constants menés sur les dernières années notamment en matière d’optimisation du recouvrement », a fait remarquer Karim Diouri, directeur général adjoint au sein de Crédit du Maroc. « Parallèlement, Crédit du Maroc a poursuivi sa politique de provisionnement, portant son taux de couverture des créances en souffrance à 85,9% fin 2017, soit l’un des meilleurs taux de la place bancaire », a-t-il ajouté. Pour sa part, le produit net bancaire s’établit à 2,184 milliards de DH, en hausse de 0,9% par rapport à l’exercice 2016.

Il est à noter que la marge nette d’intérêt enregistre un repli de 1,5% à 1,717 milliard de DH, sous l’effet du resserrement des taux, compensé par un bond de 8,9% à 366,6 millions de dirhams de la marge sur commissions, grâce à l’évolution de notre portefeuille clients, le renforcement de l’équipement ainsi que l’orientation favorable des métiers spécialisés. Sur la bancassurance, les performances sont également satisfaisantes. Le partenariat avec Saham Assurance porte ses fruits avec des primes collectées en assurance non vie en hausse de 5,7% à fin 2017. « Notre partenariat industriel avec Saham Assurance est une véritable success story », a précisé Baldoméro Valverde.

Sur le volet des Particuliers, Les crédits à cette catégorie de clientèle augmentent significativement en 2017, enregistrant des croissances de 7,2% des crédits à l’habitat et de 15,7% des crédits à la consommation. « Ces performances consacrent la stratégie ambitieuse du Crédit du Maroc sur ce segment de clientèle, matérialisée par des offres innovantes et une amélioration continue de l’expérience client », a souligné le top management, signalant que la banque améliore ses parts de marché qui atteignent, à fin 2017, 6,5% sur le crédit à l’habitat et 6,4% sur le crédit à la consommation.

 
Article précédent

Oppo lance le A83

Article suivant

Total Maroc et Saham Assurance joignent leurs forces