Flash-ecoPolitique

Une déclaration de Laâyoune : unité dans la fermeté

Il est de plus en plus certain que les ennemis de notre intégrité territoriale sont entrés dans une phase de transe. L’inconscience et l’aventure les poussent à la provocation à travers les incursions répétées dans la zone tampon à l’est du mur de sécurité.


Le rapport du Secrétaire général de l’ONU présenté aux membres du conseil de sécurité, demande aux parties concernées et surtout à l’Algérie de prendre ses responsabilités. La zone à l’est du mur inquiète. Des bandes criminelles et des terroristes commencent à constituer un haut risque tant pour la région que pour le travail de la MUNIRSO. Il faut dire que les provocations répétées des éléments télécommandés par l’Algérie ont été jusqu’à présent traitées avec un maximum de retenue de la part du Maroc. Leur continuité et les dangers qu’elles constituent en matière de changement dans la nature de la zone tampon ne pourraient continuer.

Des actions de neutralisation des éléments armés du Polisario et de destruction des édifices construits dans l’illégalité, s’imposent. SM le Roi a agi en tant que garant de la souveraineté du pays en exprimant avec fermeté l’obligation pour la communauté internationale d’exiger à l’Algérie de contribuer à la solution politique d’un conflit qui trouve ses origines dans son rôle de tutelle sur les séparatistes. L’Algérie »abrite, finance, arme et met toute sa machine diplomatique » à la disposition du Polisario » et maquille ses déclarations pour nier toute implication directe dans le blocage qui dure depuis plus de 40 ans. Elle a séquestré des populations dans les camps de Tindouf pour les utiliser comme arme contre le Maroc et a fini par imposer la précarité et la désolation dans ces camps.

Ils ont dit : 

La rencontre nationale de mobilisation, tenue ce lundi 9 avril 2018 à Laâyoune par les partis politiques et les composantes de la société civile, « est un message fort à l’adresse de la communauté internationale et des adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume et traduit la mobilisation constante du peuple marocain en front uni pour la défense de la souveraineté du Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi », a souligné le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani. Plusieurs autres personnalités se sont exprimées :

. Hamdi Ould Rachid (Conseil municipal de Laâyoune : «Je souhaite la bienvenue aux chefs des partis politiques au nom de la population de Laayoune. Je salue cette présence intense de tous les responsables politiques, des chioukhs des tribus et des représentants de la société civile.«

. Ilyas El Omari (PAM) : « Notre lutte n’a jamais été contre notre population et nous utiliserons tous les moyens pour notre unité »

. Aziz Akhannouch (RNI) : « La solution proposée par SM le Roi dérange les séparatistes et leurs maitres algériens. Nous demandons à l’ONU de prendre ses responsabilités pour préserver la région. Sinon, nous demandons à l’État de jouer son rôle et de défendre avec tous les moyens notre région ».

 . M’hand Lanser (Mouvement populaire) : « Le Maroc sait comment il défendra sa terre contre les provocations. Le Maroc a la capacité pour se défendre ».

. Mohamed Sajid (UC) : « C’est un message fort que nous adressons à tous ceux qui sont concernés par notre intégrité territoriale ».

 . Mohamed Nabil Benabdallah (PPS) : « Le Maroc demeurera attaché à la paix et à la solution politique et qu’il est aussi prêt à toutes les éventualités pour défendre l’unité du pays. Le nouveau modèle développement des provinces du sud doit être renforcé ».

 

 

 
Article précédent

Intelcia : 4 équipes en finale de « Challeng’In »

Article suivant

Eddy-Richard Toledano, PDG de Locafinance : Sur les pas de son père