Utilities

Une filiale africaine de l’ONEP fait amende honorable


La société Camerounaise des eaux (CDE), filiale de l’Office national d’eau potable du Maroc (ONEP), qui a fusionné avec l’ONE et détentrice de la licence d’affermage en matière d’eau potable dans le pays, a procédé depuis le début de l’année, à 3 004 branchements dans la ville de Douala, dans la cadre des branchements dits ‘’sociaux’’, à des tarifs réduits. Cette opération qui vise à améliorer le taux de desserte en eau potable dans les ménages camerounais, intervient dans le cadre d’une convention signée en novembre 2014 avec la Cameroon water utilities corporation (CAMWATER), la société de patrimoine d’adduction d’eau potable. L’objectif affiché par la CDE est de réaliser 10 000 branchements sur une période de douze mois, à un prix représentant seulement 10% du devis normal d’un branchement qui se situe autour de 80 000 francs CFA. Pour l’année 2016, la CDE envisage 15 000 nouveaux branchements, l’objectif étant d’améliorer la desserte en eau potable qui couvre à peine 35% de la population totale du pays.

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le patronat pour une flexibilité du marché du travail

Article suivant

Les prix alimentaires au plus bas depuis cinq ans