BusinessFlash-eco

Une importante délégation d’hommes d’affaires belges en prospection au Maroc

Les entreprises belges veulent renforcer leur présence afin de doper leurs business dans le Royaume. C’est dans cette perspective qu’une importante délégation belge, composée d’hommes d’affaires et d’entreprises multi-sectorielles, va sillonner le Maroc pour rencontrer leurs homologues marocains.


Il s’agit de plus de 400 opérateurs qui visiteront le Royaume dans le cadre de la Mission Économique Belge qui se tiendra du 25 au 30 Novembre. Les détails concernant cette mission ont été dévoilés par l’ambassadeur de Belgique au Maroc, Marc Trenteseau, lors d’une rencontre avec la presse le 19 novembre à Casablanca.

Force est de noter que les 400 opérateurs belges représentent un total de 251 entreprises. « Un nombre de décideurs inégalé jusqu’à présent pour ce type de mission », a fait remarquer Marc Trenteseau.

Casablanca, Rabat et Tanger sont les villes qui accueilleront les hommes d’affaires la visite des hommes d’affaires belges. Notons que cette délégation d’hommes d’affaires sera dirigée par la princesse Astrid, représentante de S.M le roi des Belges, et sera accompagnée de plusieurs ministres régionaux et fédéraux.

Energies renouvelables, innovation & digital, secteur portuaire… seront au cœur des échanges des opérateurs belges avec leurs homologues marocains. « Il y a aura un panel sur l’innovation et la digitalisation qui verra la participation du vice-président de la région flamande et du ministre de l’Industrie et du commerce, Moulay Hafid Elalamy. Par la suite, il y aura des rendez-vous BtoB entre opérateurs marocains et belges. De même, une trentaine de startups marocaines auront l’occasion de faire un pitch devant les investisseurs belges », a détaillé Mieke Pynnaert, chef de la mission économique de la Flandre.

Dans le secteur de la logistique, notons qu’il est prévu une visite pour les opérateurs belges au port de Casablanca et au port Tanger Med. Au total, une vingtaine d’accords entre la partie et marocaine devrait être signée dans plusieurs secteurs tels que celui du transport, de l’énergie, la construction, les infrastructures et la logistique, les énergies renouvelables, l’environnement, la banque, la santé et la chimie, etc. D’ailleurs, Takis Kakayannis, Conseiller économique et commercial à l’ambassade de Belgique au Maroc, a insisté sur le fait que la Belgique souhaite augmenter ses échanges commerciaux avec le Maroc.

La Belgique représente, en effet, 4% du total des exportations des pays de l’Union Européenne (UE) à destination du Maroc qui s’élevaient à 22,4 milliards de d’euros en 2017. Ce qui faisait alors de ce pays, le 6ème pays européen exportateur de biens vers le Maroc. De même, au niveau des importations de biens, la Belgique a pesé 2,2% du total des importations européennes (UE) en provenance du Maroc en 2017 (Ces importations s’élevaient à 15,1 milliards d’euros).

Rappelons que la mission est organisée par le ministère belge des affaires étrangères (SPFAE) et l’Agence du Commerce extérieur (ACE), en collaboration avec les services régionaux dont Brussels Invest & Export (hub.brussels), Flanders Investment & Trade (FIT) et l’Agence wallonne à l’Exportation et aux Investissements (AWEX). Soulignons aussi qu’un certain nombre de visites seront au sein de plusieurs groupes marocains tels que l’OCP au profit des opérateurs belges.

« Les secteurs qui intéressent fortement les investisseurs belges sont notamment les infrastructures parce que les nombreux projets d’infrastructures que le Maroc lance suscite beaucoup d’intérêt chez les opérateurs belges. Il y a aussi le secteur des énergies renouvelables qui est prioritaires. Dans ce secteur, il y a la Compagnie Marocaine des Energies et Energy Vision Maroc qui sont deux filiales d’entreprises belges qui se sont déjà positionnées dans ce secteur », a ajouté Mieke Pynnaert.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

YouCode, la fabrique des codeurs 5.0

Article suivant

Carlos Ghosn arrêté à Tokyo