Dossier

Anniversaire de la Fête du Trône. Une institution pérenne, c’est une force

Le Maroc n’en a pas fini avec la pandémie. Le variant Delta est là, il deviendra dominant. La relative faiblesse de notre système sanitaire est actée, elle nous impose une agilité accrue, la vaccination et son rythme dépendent des livraisons. Mais ce qui a été fait, l’aide aux entreprises et aux familles en premier, est très important parce qu’il nous a permis de garder la tête hors de l’eau. Mais le Maroc a fait plus fort.


Il a dépassé le conjoncturel, pourtant terriblement marquant, insaisissable, exigeant des adaptations perpétuelles, pour sauvegarder ses choix structurels. Des réformes aussi importantes que la déconcentration administrative, la protection sociale, la fiscalité sont en place. A chaque fois, sur injonction et insistance Royale.

La plupart des pays ont arrêté tout projet de réforme, pour éviter tout débat non- consensuel et se sont concentrés sur la gestion des effets de la pandémie. La raison, c’est que les gouvernants sont tenus par les sondages et les prochains scrutins. Ils ont le nez dans le guidon, leurs institutions évacuant, en période de crise, les véritables hommes d’Etat, ceux qui pensent à la prochaine génération et non pas au prochain scrutin.

Lire aussi | Les investissements directs marocains à l’étranger en nette progression

Si le Maroc a maintenu ses projets de réforme, en a inventé d’autres, en plein Covid-19, c’est parce que la monarchie est une institution qui se vit comme une institution pérenne. Le débat sur la monarchie parlementaire est plus que légitime. Mais dans cette étape historique, la monarchie, parce que son temps est long et parce qu’elle est exécutive, nous a permis à la fois d’affronter, avec nos moyens, les effets de la pandémie et de nous projeter dans l’avenir de la construction du projet national.

Lire aussi | ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l’horizon

C’est un avantage immense, que d’avoir une institution prescriptrice qui a un horizon qui n’est pas limité par le temps. Dans ce dossier spécial, à l’occasion de la Fête du Trône, nous avons tenu à mettre en exergue cette propension à préparer l’avenir, dans le cadre d’une vision éclairée.

Lire la suite dans votre e-magazine Challenge en cliquant sur la couverture

A lire également dans ce dossier :

L’art d’avancer à pas feutrés. Une main tendue peut devenir la main qui gifle

Chronologie. Les grands moments en 2020 – 2021

22 ans de règne unique et exceptionnel. Un Roi, toujours présent, pour soutenir les peuples marocain et africain …

Le Maroc sous le règne de Sa Majesté Mohammed VI. Des pas de géant vers l’émergence économique

Le rêve africain de Mohammed VI

Une diplomatie très agissante

Sahara. Le grand pas en avant

Provinces du sud. Un développement en marche

Couverture sociale généralisée. Concrétisation d’une vision royale

Vaccination anti-covid-19 . Un succès exemplaire

Opération Marhaba. Expression d’un attachement indéfectible

Les chantiers qui vont changer le visage économique du Maroc

Le Maroc de demain : 5 objectifs et 5 paris



 
Article précédent

ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l’horizon

Article suivant

JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple