Economie

Une ligne française de 25 millions d’euros pour les PME marocaines


Une ligne française de prêt et de don de 25 millions d’euros destinée au financement d’achat de biens et services par des PME opérant au Maroc a été lancée, jeudi 22 octobre à Rabat, lors d’une rencontre présidée par le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy, et le Secrétaire d’Etat Chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du Tourisme et des Français de l’Etranger, Matthias Fekl.

La ligne française de prêt et de don s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la déclaration d’intention relative à la coopération franco-marocaine en matière de financements des PME, signée en 2013 entre le ministère de l’Economie et des Finances marocain et son homologue français.

Ce nouveau dispositif, expression du renforcement du partenariat d’exception entre les deux pays, «vise à soutenir les investissements bilatéraux et les partenariats d’affaires entre PME marocaines et françaises aussi bien dans les deux pays que dans des marchés porteurs comme l’Afrique subsaharienne», a souligné M. Elalamy. Pour sa part, M. Fekl a souligné que «les discussions ont porté sur les différents volets de la coopération économique bilatérale, en ligne avec la feuille de route tracée par les deux chefs d’Etat».

Lors de la rencontre, les deux parties ont, par la même occasion, présidé la signature d’un contrat d’aide à l’identification de PME à fort potentiel entre la Caisse Centrale de Garantie (CCG) et l’organisme français BpiFrance. Le Directeur général de la CCG, Hicham Zanati Serghini, a souligné à cette occasion que le partenariat conclu entre la CCG et Bpifrance porte sur le développement par la Caisse d’une offre de financement dédiée aux start-ups et aux entreprises innovantes, la formation de ses équipes au management des projets innovants et le développement de la proximité de cette institution avec ses partenaires régionaux.

 

 
Article précédent

Les échanges entre le Maroc et les pays africains se sont accrus en 2014

Article suivant

Embellie sur les aéroports marocains en septembre