Auto

Une nouvelle vision stratégique pour Renault Maroc

Jacques Prost. DG de Renault Maroc.

Poursuivre son développement en misant sur la qualité de ses produits et services. Maintenir à l’horizon 2016 son leadership commercial et industriel. 


C’est à l’usine de Melloussa de Tanger la semaine dernière que le staff du Groupe Renault Maroc par la voix de son dg pays Jacques Prost a dévoilé les grandes lignes de sa nouvelle stratégie de développement, prenant effet immédiat et devant se poursuivre à l’horizon 2016. Un plan porté par le slogan «Renault Maroc, l’Excellence sans Frontières» et qui atteste des ambitions de la marque au losange dans le Royaume, l’objectif étant d’ancrer durablement son positionnement dans ses différentes branches d’activités. Faut-il préciser qu’outre la fabrication et l’exportation de véhicules via ses usines de Tanger et de Casablanca, le groupe s’appuie également sur la filiale commerciale, Renault Commerce Maroc, et sa branche de financement de marque à savoir, RCI Finance. «Notre leitmotiv n’est autre que la qualité des produits et services de Renault Maroc, l’objectif étant de séduire et satisfaire nos clients», s’est exprimé Jacques Prost. Et le DG de Renault Maroc d’ajouter : «pour ce faire, nous nous basons sur quatre piliers que sont l’entreprise, les collaborateurs, les clients et le rayonnement externe». De quoi leur permettre d’atteindre trois objectifs précis à savoir : l’amélioration de l’image de marque de l’entreprise par l’ambition qualité, l’augmentation du chiffre d’affaires et la profitabilité de l’entreprise. 

Préserver son leadership

L’ambition du Groupe Renault Maroc est de se maintenir en tant que leader en part de marché, en fabrication et en profitabilité, le premier pilier de la Vision Renault Maroc 2016. Des objectifs qui seront atteints grâce au renouvellement de la gamme de véhicules Renault et 

Dacia, mais aussi via la couverture de son réseau commercial à travers le Royaume. Faut-il préciser que onze nouveaux agents directs ont ou devraient démarrer leurs activités ; de même que quatre nouvelles succursales à Casablanca, dont trois sont d’ores et déjà opérationnelles. Le déploiement de cette couverture territoriale selon Jacques Prost devrait se poursuivre jusqu’en 2016. Pour autant, les collaborateurs sont pleinement intégrés dans le dispositif de développement du groupe, ce dernier devant ouvrir cette année une école du management, De quoi mettre à disposition les outils pédagogiques pour mener à bien leur mission professionnelle et mettre ainsi le client au cœur des priorités de Renault Maroc. À noter que le staff de la marque au losange accorde une large place aux femmes au sein de l’entreprise. Une série d’objectifs quantitatifs et qualitatifs qui ont été fixés par le groupe ; à titre d’exemple, ce sont maintenant quatre femmes qui ont été intégrées au sein du comité de direction.  

Renforcer l’activité industrielle

De nouveaux projets devraient venir renforcer l’activité industrielle de Renault Maroc, s’inscrivant dans le cadre de la stratégie Afrique du groupe. Faut-il rappeler que Renault exporte aujourd’hui environ 90% de sa fabrication de l’usine de Tanger et près de 50% de sa fabrication de l’usine de Casablanca. Par ailleurs, la marque au losange a développé une plateforme d’export ILN (International Logistics Network) qui permet désormais l’envoie de pièces réalisées dans l’usine de Tanger, voire chez des fournisseurs locaux vers d’autres usines du groupe, notamment en Inde, au Brésil, en Russie et en Colombie. Une activité qui devrait représenter d’ici 2016 plus de 100 conteneurs exportés par semaine à travers le port Tanger Med. Un leadership industriel qui a permis aujourd’hui à la filiale marocaine de la marque au losange de se positionner parmi les meilleurs en profitabilité au niveau de la région Euromed-Afrique Pour autant, le groupe compte élargir son rôle de locomotive du développement de l’industrie automobile dans le Royaume en améliorant le taux d’intégration locale,. Ce dernier, qui est aujourd’hui de 45% de pièces localisées devrait atteindre grâce au travail entrepris en partenariat avec le ministère de l’Industrie et l’Amica (Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile), 55% à fin 2016. À noter que pour renforcer le positionnement de Renault en tant qu’entreprise responsable, le groupe a décidé de créer la Fondation Renault Maroc avec comme positionnement la sécurité routière et l’éducation.  

 
Article précédent

Portrait-robot du touriste étranger au Maroc

Article suivant

Salé : un groupement d’agglomérations en lieu et place de la gestion déléguée