Société

Une première au Maroc, des kiosques de lecture au sein des jardins publics

Casablanca ouvre bientôt la porte à la concurrence entre entreprises pour l’installation de kiosques avec bibliothèques dans les parcs publics des quartiers de la capitale économique. Des offres ont été publiées par le conseil de Casablanca sur le site des marchés publics.


Selon ce document, une cabine de lecture sera ouverte dans tous les parcs publics dont la ville souhaite installer un kiosque par parc, dans les seize arrondissements de la capitale économique.

La date limite de dépôt des dossiers court jusqu’au 17 septembre et comprend la construction, le développement, l’électricité, les connexions électriques et la peinture, ces cabines étant censées être la première initiative d’encouragement de la lecture au Maroc.

سيتم قريباً إفتتاح أكشاك خاصة بالقراءة Des kiosques de lecture في العديد من حدائق الدار البيضاء من بينها المعاريف …

Publiée par ‎Arrondissement Maarif – مقاطعة المعاريف‎ sur Samedi 31 août 2019

Ce projet fait suite à un rapport du Conseil économique et environnemental social (CESE) du Maroc publié en juillet, selon lequel une stratégie nationale concertée devait être établie pour promouvoir la lecture dans le pays.

Le rapport, intitulé «Promouvoir la lecture, une urgence et une nécessité», recommande la tenue de conférences nationales pour élaborer une politique publique intégrée et partagée favorisant la lecture. De plus, le CESE a proposé que les autorités locales à travers le Maroc réservent un budget pour promouvoir la lecture, ainsi que pour promouvoir la production et la distribution de livres en mettant en place des incitations pour soutenir le secteur de l’édition.

Au Maroc, l’analphabétisme est encore répandu: 32,2% de la population marocaine âgée de plus de 10 ans est considérée comme analphabète. L’analphabétisme touche plus les femmes que les hommes. 42,1% des femmes marocaines et 22,1% des hommes étaient analphabètes en 2014. Les populations rurales sont également plus touchées: 57% des analphabètes sont originaires des zones rurales, contre 43% des citadins.

 
Article précédent

Pollutec Maroc tient sa 11ème édition bientôt à Casablanca

Article suivant

Prêts immobiliers : Les banques resserrent les boulons