Sidérurgie

Universal Industrial Steel améliore sa capacité d’endettement

Le groupe à capitaux américano-émiratis Universal lndustrial Steel renforce les fonds propres de sa filiale marocaine éponyme.


En effet, cet industriel basé à la commune de Sidi El Mekki (province de Berrechid) qui fabrique des produits sidérurgiques principalement destinés au marché du BTP à partir de billettes importées vient de hisser son capital de 97 millions de DH à 145 millions de DH. Cette recapitalisation de près de 48 millions de DH vient améliorer la capacité d’endettement d’un des rares concurrents de Sonasid sur le marché du rond à béton, alors que ses actionnaires envisagent une extension de ses capacités actuelles estimées à 350.000 T/an dans un marché où la concurrence s’intensifie depuis quelques années avec l’arrivée d’un nouvel acteur, en l’occurrence Riva Industries (groupe Belmekki), qui a investi quelques 800 millions de DH à Jorf Lasfar avec des revenus ayant dépassé, en trois ans d’existence seulement, la barre du milliard de DH, soit près du double de la performance d’Universal Industrial Steel qui revendique, pour sa part, un chiffre d’affaires 2016 de 441 millions de DH pour un effectif de 158 salariés.

Il faut dire aussi que malgré une création qui remonte 2009, Universal lndustrial Steel n’a pu entrer en service qu’en 2013 vu que la construction de son unité industrielle étalée sur 6,7 hectares et dont l’outil de production est composé d’un laminoir de laminage à chaud avec deux lignes (une pour le fer à béton et une autre pour le fil machine) avait pris quelques années de retard pour cumuler, à ce jour, un investissement global de près 65 millions de dollars (près de 600 millions de DH).

Rappelons que notre pays dispose d’une capacité installée en fabrication de rond à béton estimée à 2,5 millions de tonnes pour une consommation qui ne dépasse pas les deux millions de tonnes mais les opérateurs tablent sur le potentiel de rattrapage de la consommation d’acier et les possibilités de l’export.

 
Article précédent

Elle fait l’actu : Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France

Article suivant

Naoufal Chama, directeur R&D Maroc chez Digimind : « Nous assistons à une maturation du social listening au Maroc »