Enseignement

Université Internationale de Rabat : 2 milliards de DH à investir d’ici 5 ans

« Le bilan de l’Université Internationale de Rabat est très positif. Il correspond à notre projet de développement. Nous avons même dépassé en matière de résultats des objectifs annoncés en 2010 ». Noureddine Mouaddib, président de l’UIR, est satisfait des réalisations accomplies en 7 ans d’existence. Tablant sur ses résultats, l’Université ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Elle a dévoilé son projet de développement lors de la conférence de presse tenue à Casablanca le mardi 21 mars 2017.


Diplôme de l'Internatioanal program in management-BS- Licence
Diplôme de l’UIR reconnu par l’Etat

En effet, à peine avoir délivré le 11 mars 2017 ses premiers diplômes reconnus équivalents aux diplômes nationaux délivrés, l’UIR ambitionne de s’implanter dans 3 autres régions. Lesquelles ? Le conseil d’administration ne souhaite pas communiquer dessus avant septembre 2017. Ces nouvelles structures régionales proposeront des formations en adéquation avec le besoin du bassin de l’emploi. Cette offre concernera la formation initiale, la formation continue et le développement des projets de recherche et développement (R&D). Ce projet se fera dans les 5 prochaines années avec un investissement entre 1,5 et 2 milliards de DH. L’UIR nourrit aussi des ambitions continentales. Cet axe se concrétisera par la mise en place de structures universitaires au sein d’un certain nombre de pays africains. Il consistera également à développer les mobilités entrantes et sortantes avec ces pays. Ces deux développements permettront à l’Université de compter 10.000 étudiants.

Cette stratégie (régionale et continentale) interviendra après la finalisation de la phase de développement à Rabat. Cette dernière a pour objectif d’atteindre 5000 étudiants en 2020. L’Université à but non lucratif compte actuellement 2840 étudiants (dont 882 boursiers et 58 étrangers) contre 174 en 2010, année de sa création. Concernant la mobilité entrante, l’Université a accueilli 74 étudiants étrangers (Chine, France, Etats-Unis, Pays-Bas, Espagne, Italie, Australie,…) ayant effectué 92 semestres. Pour la mobilité sortante, 300 étudiants de l’UIR sont partis étudier un semestre en Inde, Chine, Etats-Unis et en Europe.

Au chapitre des réalisations, l’UIR regroupe 12 pôles de formation. Elle propose une offre variée pour la formation continue des cadres, qui sont les 13 Executive Masters, des certificats notamment celui d’Administrateur de sociétés ou des cursus courts qui sont construits et adaptés en fonction des besoins spécifiques des clients, en plus de la formation continue et des summer programs qui durent 6 semaines.

Elle a à son actif 16 projets de R&D financés pour un montant de plus de 45 millions de DH, 3 prix nationaux et internationaux (Prix national de l’innovation, IBM Faculty Awards et le Prix Beluxinnov), 200 brevets dont 30 à l’international et 25 filières accréditées. L’UIR a édité 50 ouvrages et 200 journaux/revues internationaux et a organisé 230 conférences et congrès internationaux. Elle a aussi lancé le premier Open Lab PSA Peugeot Citroën au Maroc et en Afrique, et a créé trois laboratoires de recherche en association avec le Centre National de la Recherche Scientifique. Elle est aussi la première université reconnue par l’Etat marocain, et ce en juillet 2016. L’UIR vient de boucler 1 milliard de DH d’investissement sur son campus. L’investissement atteindra 1,2 milliard d’ici trois ans. Il a été réalisé dans son campus de 27 ha certifié HQE, surtout dans les bâtiments de recherche et d’enseignement et dans les lieux de vie. Le campus dispose de trois bâtiments d’enseignement et de quatre cités universitaires, en plus des terrains de sport et d’espaces culturels.

 
Article précédent

La filière sucrière mise sur la R&D

Article suivant

OCP résiste à la conjoncture difficile