Flash-ecoPartenariat

UpM : mission accomplie pour Fathallah Sijilmassi

Secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM) depuis 2012, Fathallah Sijilmassi achève son mandat ce mois de mars 2018. « Mon mandat en tant que secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée arrive à son terme aujourd’hui. Cela a été un véritable honneur et privilège de contribuer au développement des activités de l’UpM dans cette phase cruciale de l’évolution de la région. Plus que jamais, je demeure convaincu que l’intégration régionale est une priorité stratégique en Méditerranée », a déclaré l’ancien ambassadeur du Maroc à Paris.


Il faut dire que ce poids lourd de la diplomatie marocaine a marqué l’institution en jouant un rôle très important sur la scène euroméditerranéenne et internationale en faveur de l’émergence d’un espace euro-méditerranéen de stabilité et de prospérité partagée. Sur le terrain, en effet, il a été derrière plusieurs réalisations à travers l’UpM comme le grand projet d’usine de dessalement à Gaza, les nombreuses actions pour stimuler l’employabilité des jeunes en Méditerranée ou encore la création de l’Université euroméditerranéenne de Fès, qui doit accueillir quelque 6 000 étudiants du pourtour euroméditerranéen avec un corps administratif et professoral de renom. Ce n’est pas un hasard s’il a été reconduit à la tête de l’UpM en 2014 pour un second et dernier mandat par les pays membres de l’Union, illustrant la dynamique de travail engrangée par l’UpM sous la direction du diplomate marocain.   Avant de rejoindre l’Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi a notamment exercé plusieurs fonctions. Docteur en Économie et diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Grenoble, Fathallah Sijilmassi a été nommé, en 2004, ambassadeur du Maroc en France. Auparavant, il était Ambassadeur, Chef de la Mission du Maroc auprès des Communautés Européennes. Il a également été ambassadeur du Maroc chargé du Processus de Barcelone, ainsi que du dialogue Méditerranéen de l’OTAN. Il a assuré, au sein du ministère des Affaires étrangères, les fonctions de Directeur de la Coopération Multilatérale (1999-2000) et de directeur des Affaires Européennes (2001-2003). Directeur des Relations Commerciales Internationales au ministère du Commerce Extérieur, de 1994 à 1999, Sijilmassi a été en charge des négociations de l’accord d’Association avec l’Union européenne, ainsi que des négociations commerciales avec plusieurs partenaires bilatéraux, régionaux et multilatéraux du Maroc.

Avant de faire carrière dans la fonction publique, il avait exercé au sein de la Banque Commerciale du Maroc (1989 à 1992) qu’il a représentée à Milan.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

De nouveaux permis et cartes grises dès 2020

Article suivant

Il fait l’actu : Omar Faraj, DG de la DGI