Sûreté

Urgence sanitaire : 3.590 personnes interpellées au cours des dernières 24h

Les opérations sécuritaires menées pour imposer l’état d’urgence sanitaire ont permis l’interpellation, au cours des dernières 24h, de 3.590 personnes, dont 2.036 ont été placées en garde à vue à la disposition des enquêtes préliminaires ordonnées par les parquets compétents.


La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) précise que depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire par les pouvoirs publics, il a été procédé à l’interpellation d’un total de 57.003 personnes au niveau de l’ensemble des villes du Royaume, dont 30.689 ont été déférées devant les parquets compétents après la procédure de la garde à vue.

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

Ces interpellations se répartissent selon les préfectures de police et la sûreté régionale et provinciale comme suit : préfecture de police de Casablanca (7.887), préfecture de police de Rabat (7.632), préfecture de police de Kénitra (5.753), préfecture de police de Marrakech (5.332), préfecture de police d’Oujda (5.079), préfecture de police d’Agadir (4.017), sûreté provinciale de Salé (3.357), préfecture de police de Meknès (3.033), préfecture de police de Béni Mellal (2.270), préfecture de police de Tétouan (2.510), préfecture de police de Fès (1.664), sûreté provinciale d’El Jadida (1.605), préfecture de police de Settat (1.472), préfecture de police de Tanger (1.302), sûreté provinciale de Ouarzazate (1.115), préfecture de police de Laâyoune (994), sûreté régionale d’Errachidia (703), sûreté provinciale de Safi (506), sûreté régionale de Taza (542) et sûreté régionale d’Al Hoceima (230).

Rappelons que les sanctions pour violation de l’état d’urgence sanitaire vont jusqu’à trois mois de prison et/ou des amendes allant jusqu’à 1.300 dirhams.

Il est à noter que la situation au Maroc fait état ce jeudi 23 avril à 10h de 3.537 cas officiellement déclarés de maladie Covid-19, avec 151 décès et 430 rémissions.

 
Article précédent

Coronavirus : une fiche pour contrôler le respect des mesures barrières au sein des usines

Article suivant

Coronavirus : une plateforme agile à impact social et économique voit le jour