Pandémie

Vaccin anti-covid : Johnson & Johnson demande une autorisation pour son vaccin aux Etats-Unis

Un nouveau vaccin devrait bientôt venir s’ajouter à ceux utilisés actuellement dans la lutte contre la pandémie du coronavirus. En effet, Johnson & Johnson vient de déposer une demande d’autorisation d’urgence pour son vaccin aux Etats-Unis.  Ce nouveau vaccin est efficace à 66% et surtout se conserve dans des conditions moins contraignantes que la plupart des autres vaccins.


Le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson a déposé le 4 février une demande d’autorisation conditionnelle de son vaccin contre le Covid-19 auprès des autorités sanitaires américaines. Ces dernières devront donner leur verdict dans les trois prochaines semaines. Notons que ce vaccin anti-covid du groupe Johnson & Johnson est efficace à 66% et se conserve dans des conditions moins contraignantes que les autres vaccins. En clair, il peut être stocké à des températures de réfrigérateur plutôt que de congélateur. Cela va ainsi faciliter sa distribution. Et encore, il ne s’administre qu’en une seule dose. Pas besoin donc de prendre un second rendez-vous comme c’est le cas pour les vaccins autorisés jusqu’ici. « Nous sommes prêts à commencer les livraisons » dès que l’autorisation sera donnée, a déclaré Paul Stoffels, directeur scientifique chez Johnson & Johnson, qui a estimé que la demande déposée par l’entreprise constitue une étape déterminante dans la lutte contre la pandémie.

Lire aussi| Coronavirus : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 10 mars

La FDA, principale agence fédérale de santé publique aux Etats-Unis, a annoncé qu’elle va convoquer pour le 26 février son comité consultatif sur les vaccins, qui rendra ainsi son avis après une étude des données des essais cliniques de Johnson & Johnson. Force est de remarquer que le groupe pharmaceutique s’est engagé à acheminer 100 millions de doses aux Etats-Unis avant la fin du mois de juin. Il est à rappeler que l’entreprise a mené ses essais cliniques sur près de 44.000 personnes dans 8 pays. « Le vaccin était dans l’ensemble efficace à 66 %. Et il est efficace à 85 % pour prévenir les formes graves de la maladie », a souligné Johnson & Johnson.

Lire aussi| Al Moutmir : OCP lance un site web dédié

On apprend aussi que contrairement aux remèdes de Pfizer et Moderna, qui utilisent la technique innovante de l’ARN messager, le vaccin de Johnson & Johnson est un vaccin à « vecteur viral ». « Ces vaccins utilisent comme support un autre virus peu virulent, transformé pour y ajouter des instructions génétiques d’une partie du virus responsable du Covid-19. Le virus modifié pénètre dans les cellules des personnes vaccinées, qui fabriquent alors une protéine typique du SARS-CoV-2, éduquant leur système immunitaire à le reconnaître », explique-t-on. Il est à rappeler que c’est le même procédé qui a été utilisé pour les vaccins d’AstraZeneca et de Sputnik.

 
Article précédent

Maroc-Israël : place au business

Article suivant

Fonds Mohammed VI pour l'investissement : adoption d’un projet de décret relatif à sa mise en œuvre