Santé

Vaccin chinois : trois hauts responsables marocains participent aux essais

600 membres des Forces Armées Royales (FAR), de la Gendarmerie Royale, de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST) et de la Direction Générale des Études et de la Documentation (DGED) se sont portés volontaires pour les essais cliniques du vaccin chinois contre le coronavirus, rapporte le1.ma.


Parmi eux, le général de corps d’armée Mohamed Haramou, commandant la Gendarmerie royale, Yassine Mansouri, directeur de la DGED, Abdellatif Hammouchi, DG de la DGSN et de la DGST, précise le site d’information en s’appuyant sur les informations du directeur de publication de ChoufTV, Driss Chahtan.

Lire aussi | Vaccin anti-Covid : les essais marocains bientôt lancés

Le Royaume suit ainsi les pas des Émirats arabes unis qui ont quelques semaines d’avance. Les essais cliniques de ce vaccin y sont entrés dans la troisième phase. Le Pérou et l’Argentine sont les seuls autres pays à participer également à la conception de ce vaccin potentiel contre le coronavirus, précise pour sa part le site d’information Hespress.

Lire aussi | Covid-19 : sommé de démissionner, Dr Moncef Slaoui se défend [Vidéo]

A noter que le Maroc et le laboratoire chinois Sinopharm CNBG ont conclu deux accords de coopération en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19. Ces accords ont pour objectif de faire participer le Royaume aux essais cliniques de phase III du vaccin, à savoir les tests sur les humains. Les accords conclus permettront au Maroc d’avoir son propre vaccin dans les meilleurs délais, a noté le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb.

 
Article précédent

Covid-19 : sommé de démissionner, Dr Moncef Slaoui se défend [Vidéo]

Article suivant

Casablanca : une intervention policière vire au drame