Pandémie

Vaccination anti-Covid-19 : le Maroc passe à une vitesse supérieure

Le Royaume du Maroc est passé à une vitesse supérieure en matière de vaccination contre le coronavirus, figurant ainsi parmi les premiers pays à avoir franchi le taux de 35% de vaccination de la population (première dose).


Presque 14 millions de personnes ont reçu leur première dose et plus de 11 millions de personnes ont reçu les deux doses, soit respectivement 37% et 30% de la population totale. A ce rythme, l’objectif d’atteindre le taux de 80% de vaccination de la population entière pourra être atteint bien avant la fin de l’année. Et afin de ne pas dépendre des fournisseurs internationaux, le Maroc vient de lancer son projet de fabrication de vaccins au niveau national.

De même, le 4 août, le premier Smart Vaccinodrome Intégré a été lancé par le ministère de la santé pour accélérer le processus vaccinal contre le Covid-19. Cette expérience pilote sera étendue à l’ensemble du Royaume, avec en vue, l’objectif stratégique de la souveraineté sanitaire. C’est là un grand défi face à la «guerre des vaccins».

Lire aussi | Maroc. Pfizer et BioNTech s’engagent à fournir leur vaccin contre la Covid-19

En Afrique, l’initiative Gavi a pu mobiliser symboliquement 77 millions de doses de vaccins anti-Covid-19. Le système Covex de l’OMS a été créé pour garantir un accès équitable aux vaccins contre le coronavirus, par les pays pauvres. Mais, au niveau mondial, c’est la loi du plus riche et donc du plus fort qui domine. Les pays riches signent des contrats en direct avec l’industrie pharmaceutique et s’accaparent la majorité des vaccins dès leur disponibilité. Le Covid-19 ainsi mis à nu le discours prétendument humaniste et universaliste de nombreux Etats économiquement développés et moralement sous-développés.

En effet, au niveau mondial, les pays dits développés ont tourné le dos au principe d’équité face au droit à la santé, et donc à l’accès aux vaccins anti-Covid-19. Pourtant le coronavirus n’a pas de frontière. Il s’est révélé être un ennemi commun qui aurait dû unir au lieu de désunir. Les inégalités dans l’accès aux vaccins ont favorisé de nouvelles flambées épidémiques. Aucun État n’est à l’abri. En Afrique subsaharienne, moins de 2% de la population a pu être vaccinée.

Lire aussi | Maroc. Le Ministère de la Santé lance le premier Smart Vaccinodrome intégré

Presque 80% des vaccins dans le monde ont été administrés dans seulement 10 pays, dont les Etats Unis d’Amérique (EUA), le Canada, Israël ou encore certains pays de l’Union Européenne (UE), comme l’Allemagne et la France. L’UE a inoculé une dose à 35% de sa population. Israël, le Royaume Uni et les EUA comptent respectivement 63%, 56% et 49% des personnes ayant reçu la 1ère dose. 35% de la population des pays dits développés ont reçu au moins une dose contre 0,6% pour les pays à bas revenus. Le Maroc se situe dans la catégorie des pays dits développés.

Une répartition inéquitable des vaccins dans le monde à l’image de la réalité économique internationale

Plus de 4 milliards de doses de vaccins ont été administrées dans le monde, au vendredi 30 juillet 2021. 4 doses sur 10 ont été administrées (1,6 milliard), en Chine. En chiffres absolus, l’Inde vient en deuxième position, avec 451 millions de doses inoculées à sa population. Les États-Unis d’Amérique (EUA) ont inoculé 343 millions de doses.

Lire aussi | Évolution du coronavirus au Maroc. 12 039 nouveaux cas, 665 325 au total, jeudi 5 août 2021 à 16 heures

Rapporté à la population, c’est au Proche Orient que se trouve le champion mondial de la vaccination : les Émirats Arabes Unis (EAU), avec 168 doses pour 100 habitants. L’Uruguay a atteint 137 doses pour 100 habitants, et Bahreïn, 134 doses/100 habitants, se classant 2ème et 3ème, au niveau mondial.

Les EAU ont vacciné presque 70% de leur population avec deux doses. L’Uruguay et Bahreïn ont dépassé les 60%. Le Qatar, le Chili et le Canada ont atteint 129 doses/100 habitants, Israël a inoculé 128 doses/100 habitants, Singapour a administré 125 doses/100 habitants, le Royaume-Uni, la Mongolie et le Danemark, 124 doses/100 habitants, chacun, et la Belgique, 121 doses/100 habitants. Ces pays ont dépassé le seuil de 50% de vaccination en deux doses pour l’ensemble de leurs populations.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 12 039 nouveaux cas, 665 325 au total, jeudi 5 août 2021 à 16 heures

Article suivant

JO 2020. La golfeuse Maha Haddioui réussit un magnifique «Hole in One» [Vidéo]