Les chroniques de Jamal Berraoui

Vaccination : cela part

Enfin, les vaccins arrivent. Selon nos informations, un lot de deux millions de doses arrive samedi prochain, un autre de 8 millions arrive en mars.


Cela promet une campagne plus lente que prévu. Parce que cela signifie que seuls un million de marocains seront vaccinés d’ici le mois de mars. Ensuite, nous ne connaissons pas les délais de livraison des autres doses commandées. Ce qui est sûr, c’est qu’on sera loin de l’immunité collective, alors qu’il y a le risque que la troisième vague arrive et avec, le variant anglais.

Lire aussi | La RAM lance sa nouvelle ligne directe Paris-Dakhla

La fin du cauchemar n’est donc pas pour mai comme l’a annoncé le ministre de la Santé, mais plutôt à l’automne. Si on poursuit à ce rythme, ce n’est pas la faute du gouvernement parce que les fabricants ont une capacité de production limitée, ce qui attise la course aux vaccins. Mais ce qu’on peut reprocher aux autorités, c’est leur optimisme béat. Espérons que la stratégie de vaccination sera adaptée à cette donnée. Économiquement, c’est une catastrophe, parce que tout relâchement se traduirait par des mesures plus restrictives. Pour le tourisme, la saison estivale est très compromise, surtout si le Maroc connaît une troisième vague semblable à celle qui sévit en Europe.

Lire aussi | Les restaurants réouvrent leurs portes

En attendant d’atteindre l’immunité collective, il faut compter sur la responsabilité individuelle et le respect strict des règles préventives. C’est une question de mobilisation citoyenne et il faut communiquer là-dessus. Mais savourons la bonne nouvelle.

 
Article précédent

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mercredi 13 janvier

Article suivant

Relance économique : les détails des derniers contrats programmes signés avec le Comité de veille économique