FinanceLes chroniques de Jamal Berraoui

Vers une loi de finances rectificative

Les raisons qui plaident pour une loi de finances rectificative sont multiples.


À l’initiative du député d’Agadir Saïd Dour, la commission des finances de la première chambre tiendra en début de semaine une réunion pour examiner la possibilité d’une loi de finances rectificative.

Les raisons qui plaident pour sont multiples. D’abord toutes les hypothèses qui ont servi à élaborer l’actuelle loi de finances sont tombées à l’eau. Ensuite, nous savons déjà que plusieurs secteurs sont impactés négativement par la crise du coronavirus et doivent être soutenus. Or nul ne connaît ni la durée ni la profondeur de la crise.

Il faut donc assurer un maximum de réactivité à l’exécutif pour permettre autant que possible, la protection du tissu économique marocain.

 
Article précédent

Coronavirus : Le nombre de cas confirmés s'élève à 5 au Maroc

Article suivant

Maroc : La sécheresse et le coronavirus ralentiraient la croissance économique