Portrait

Il veut révolutionner le football marocain

Il est encore trop jeune, mais il a déjà de grands rêves pour son pays. Étudiant en médecine, Younès Chagar, 22 ans, a créé en 2015 sa société 3S Sports Consulting, et il est aujourd’hui consultant Afrique pour E2A, l’agence officielle et exclusive de la principale Ligue Professionnelle de Football nord-américaine (MLS).


Avec son air de « gosse de riche », et sa belle carrosse de marque allemande de marque Audi, on pourrait bien le confondre avec tous ces jeunes « branchés » qui n’ont que la fiesta comme mot d’ordre à cet âge. Pourtant, Younès Chagar, lui, a la tête bien sur les épaules. Le premier contact avec le personnage ne laisse même pas deviner son âge. Toujours tiré à quatre épingles, il a l’air d’un businessman déjà bien rôdé dans les affaires, alors même qu’il a célébré ses 22 ans il y a seulement quelques jours. Comme quoi : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Étudiant en quatrième année à la Faculté de Médecine et Pharmacie de Rabat, Younès Chagar, sérieux et surtout très déterminé, a très tôt pris son destin en main. Il y a deux ans, alors qu’il aurait pu se contenter d’être seulement étudiant et de suivre ses cours jusqu’à l’obtention de son diplôme, comme tout le monde, ce jeune r’bati décide de se lancer dans une aventure dans le milieu du football. Mais comment un médecin en devenir en arrive-t-il à s’abandonner au cuir rond ? « Depuis ma toute petite enfance, j’ai toujours joué au football », répond Younès Chagar. On pourrait bien se dire « mais c’est aussi le cas pour nous tous ici », sauf que, ce jeune r’bati, au lieu de se contenter d’être juste un footballeur passionné à ses heures perdues, a décidé de devenir un joueur professionnel de haut niveau. « J’en rêvais depuis tout petit », confie-t-il d’ailleurs. En effet, Younès Chagar a intégré le centre de formation d’un club de la capitale qui évolue en première division dès son jeune âge pour y être formé. Il s’agit du Fath Union Sport de Rabat. Après son passage au FUS, il intègre le centre de formation de l’Olympique de Marseille en France. Son rêve de jouer au plus haut niveau est sur le point de se réaliser. Il était si près du but, mais le jeune Chagar devra y renoncer, car c’est comme si le sort décidait tout à coup de s’acharner contre lui. Une fracture au pied, alors qu’il était à seulement à deux pas de réaliser son rêve ! Après cette blessure, Younès Chagar, malgré son immense talent, est vite jeté aux oubliettes.

Le rêve brisé
« Le monde du football est sans pitié. Aujourd’hui tu brilles et tu es la star et demain dès que tu te blesses, on t’abandonne », souligne-t-il. Mais, heureusement pour lui, il avait repris ses études, qu’il suivait en parallèle de son évolution footballistique, au sérieux. Il obtient donc son baccalauréat S en 2013 au Lycée René Descartes de Rabat. « J’ai eu la chance d’avoir eu accès à une très bonne éducation en passant exclusivement par les établissements français au Maroc dont André Chénier, puis le Lycée Descartes jusqu’à l’obtention de mon bac », ajoute le jeune entrepreneur. Issu d’une famille de médecins, avec un père chirurgien traumato-orthopédique actuellement chef du pôle chirurgie à l’Hôpital militaire de Rabat et d’une mère également médecin généraliste dans le domaine libéral, c’est tout naturellement donc que Younès Chagar décide d’embrasser une carrière dans la médecine. Le cadet de cette famille de trois enfants est aujourd’hui en quatrième année à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat. Mais sa carrière dans le milieu du football qui a pris court semble lui rester en travers de la gorge. Comme s’il lui fallait coûte que coûte prendre sa revanche, prouver qu’il peut toujours être utile et apporter quelque chose au football. En 2015, alors qu’il était en deuxième année de médecine et à seulement 20 ans, il décide de lancer son entreprise, et ce, dans le monde du football. Il crée 3S Sports Consulting, une SARL dont la mission principale est d’offrir une seconde chance aux jeunes footballeurs marocains qui ont été formés dans des clubs. Ceux-là même qui, comme lui, ont été mis de côté par leur club à un moment donné et n’ont pas pu concrétiser leur rêve de devenir pro. Younès Chagar réussit à convaincre la MLS (Major League Soccer), qui est la principale ligue professionnelle de football regroupant des franchises du Canada et des États-Unis, pour un partenariat avec sa société 3S sports Consulting, à travers son agence officielle qui est Elite Athletes Agency (E2A). « Comme partout dans le monde du football, le pourcentage de joueurs formés qui arrivent à signer un contrat professionnel avec leur club à la fin de leur formation reste très faible au Maroc. À peine 15% à 20% dans le meilleur des cas. Par exemple de ma promotion au FUS, deux à trois joueurs seulement ont pu réussir à signer un contrat pro, d’autres se sont perdus en cours de route. C’est de là que m’est venue l’idée de leur proposer une seconde chance. Il s’agit pour eux de poursuivre leur rêve de jouer au plus haut niveau, tout en restant dans le système scolaire, ce qui est une mission impossible ici au Maroc », explique le jeune patron.

Une nouvelle aventure
Concrètement, il devient une sorte de chasseur de têtes pour la grande ligue nord-américaine. Le business de son entreprise est de favoriser le départ de jeunes joueurs marocains, qui n’ont pas la chance de signer un contrat pro ici, vers des universités américaines où ils bénéficieront de bourses dédiées aux sportifs de haut niveau allant de 30.000 a 60.000 dollars par an. Mais, comment un jeune homme de 20 ans a-t-il pu réussir à convaincre la grande ligue nord-américaine de travailler avec lui ? À cette question, il explique qu’il a capitalisé sur ses rencontres tant lorsqu’il était en formation au FUS de Rabat que lors de son passage au centre de formation de l’Olympique de Marseille. « On apprend beaucoup des rencontres qu’on est amené à faire, et moi ces rencontres m’ont beaucoup nourri et m’ont fait grandir », lâche-t-il d’ailleurs. Deux rencontres notamment lui ont permis de réussir son projet d’entrepreneur. D’abord sa rencontre avec le directeur technique national Nasser Larguet, et ensuite avec Édouard Lacroix de l’agence E2A, et Jérôme Meary, chef du département des Joueurs et en charge du développement international de la MLS. Ainsi, une fois qu’il a mûri son projet avec un solide business plan, il n’a pas hésité à contacter Jérôme Meary. Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que celui-ci pour se rende compte du bien-fondé du projet proposé par Younès Chagar. Tout commence de là. Aujourd’hui, il est consultant Afrique pour l’agence officielle de la Major League Soccer, en plus d’être étudiant. « Devenir entrepreneur, c’est quelque chose de différent qui m’a beaucoup construit également. Quand vous démarrez d’une page blanche, une entreprise quelle qu’elle soit, là aussi, vous apprenez beaucoup sur vous même, vos qualités, vos défauts, etc. », confie-t-il, avant d’ajouter qu’il puise sa motivation de la Lettre Royale de SM le Roi adressée en marge des Assises Nationales du Sport en 2008, et qui a posé les jalons du nouveau visage du football marocain. « Un message au ton ferme qui a déclenché quelque chose en moi », se souvient-il.
Dès la rentrée prochaine, Younès Chagar devrait envoyer plusieurs étudiants du Maroc et de Tunisie, tous déjà sélectionnés selon les critères, aux États-Unis. Le jeune patron a aussi récemment signé un protocole d’accord avec la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) qui l’encourage à aller encore plus loin. D’ailleurs, Younès Chagar n’entend pas limiter ses activités au Maroc. S’inscrivant dans l’ouverture vers l’Afrique subsaharienne prônée par SM le Roi Mohammed VI, il veut déjà élargir son champ d’action à l’Afrique de l’Ouest notamment, où il peut dénicher des talents pour le compte de la MLS. Mais, ce n’est pas tout. « Mon ambition à très court terme c’est de développer l’application my coach ici en Afrique, avec Jérôme Meary et Édouard Lacroix. My coach est une application multicanal sécurisée de gestion des joueurs, des équipes et des clubs de football », conclut-il.

Bio Express
1995 : Naissance à Rabat
2013 : obtention du baccalauréat S au lycée René Descartes Rabat
2015 : Création de 3S sports consulting
2016 : Consultant Afrique de E2A, agence officielle de la Major League Soccer (MLS)

 
Article précédent

Il fait l'actu : Hussein Shoeib, nouveau directeur général de Mondelēz au Maroc

Article suivant

Meriem Bensalah-Chaqroun au G20