Catastrophes naturelles

Vidéo. Amazonie : Des centaines de nouveaux feux, vive émotion planétaire

Face à la vive émotion planétaire suscitée par les incendies en Amazonie, le Brésil a mobilisé des milliers d’hommes pour lutter contre les centaines de nouveaux incendies de forêts qui font rage à travers le pays, les plus dévastateurs en Amazonie de ces dernières années. 


Plus de la moitié de ces incendies sont situés en Amazonie, où vivent plus de 20 millions de personnes. Quelque 1.663 nouveaux feux se sont déclarés entre jeudi et vendredi, selon l’Institut national brésilien de recherche spatiale (INPE).

Le président Jair Bolsonaro a autorisé la mobilisation de l’armée en Amazonie pour lutter contre les flammes à travers « l’identification et la lutte contre les foyers d’incendies », ainsi que pour « des actions préventives et répressives contre les délits environnementaux ».

Jusqu’à présent, sept Etats, dont celui de Rondonia, ont fait appel à l’armée. Quelque 43.000 soldats basés de manière permanente en Amazonie sont disponibles pour combattre les incendies, a déclaré le ministre de la Défense Fernando Azevedo e Silva.

Lire aussi : L’Amazonie en feu : une affaire de souveraineté étatique ?

Six avions de lutte contre les incendies ont été envoyés sur place, dont deux C-130 Hercules de la Force aérienne brésilienne (FAB), capables de transporter 12.000 litres d’eau. Une brigade de 30 pompiers devait partir de Brasilia dimanche.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres s’est dit dans un tweet « profondément préoccupé » par les incendies en Amazonie. « En pleine crise climatique mondiale, nous ne pouvons accepter davantage de dégâts sur une source majeure d’oxygène et de biodiversité », a ajouté Antonio Guterres, en réclamant que l’Amazonie soit « protégée ».

Par ailleurs, le président américain Donald Trump et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont proposé leur aide au Brésil pour maîtriser les incendies qui sévissaient dans la forêt amazonienne.

Le président colombien Ivan Duque appelé la communauté internationale à fournir des moyens pour préserver l’Amazonie.

Cette crise environnementale est telle qu’elle menace de compromette l’accord commercial UE-Mercosur (Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et Paraguay) signé fin juin après 20 ans de tractations.

Les dernières données officielles indiquent que 78.383 incendies ont été enregistrés depuis janvier, soit un record depuis 2013.

Avec une superficie de 5,5 millions de km2, l’Amazonie est la plus vaste forêt tropicale de la planète. Trésor de biodiversité, elle est menacée par la déforestation due principalement à l’agriculture, l’élevage et les activités minières et est actuellement la proie de feux de forêt.

Le bassin amazonien (7,4 millions de km2) occupe près de 40% de la superficie de l’Amérique du Sud et se répartit sur neuf pays: le Brésil, la Bolivie, le Pérou, l’Equateur, la Colombie, le Venezuela, le Guyana, le Surinam et la Guyane (France).

Environ 60% de sa surface se situe au Brésil.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

18 mai 2005 : Lancement de l’INDH

Article suivant

Le Japon réitère sa non-reconnaissance de la pseudo "rasd"