Sport

Skhirat : Lekjaâ avertit les clubs marocains !

Le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaâ, a signalé aux clubs la nécessité de se mettre en conformité avec le statut de société anonyme sous peine de lourdes sanctions.


D’après le patron du football national, les clubs qui ne seront pas en conformité ne disputeront pas la saison 2019-2020, lors d’une réunion de la FRMF qui s’est tenue lundi à Skhirat. S’exprimant devant les membres du comité dirigeant de la FRMF, les présidents des clubs et autres représentants du football national, Lekjaâ a déclaré que tous les clubs qui ne le feraient pas seraient exclus du championnat national !

« Je vous informe que les clubs qui ne seront pas en conformité avec le statut de SA avant la prochaine assemblée générale de la fédération, prévue en septembre prochain, ne joueront pas la Botola la saison prochaine », prévient-il, avant de critiquer fortement le bilan de la Direction technique nationale, qui fera peau neuve la semaine prochaine : « Le rendu de notre Direction technique nationale est médiocre », a-t-il déploré.

Lekjaâ félicité par son ministre de tutelle

A l’ouverture de cette réunion de la FRMF, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami, a félicité Fouzi Lekjaâ pour sa nomination au poste de vice-président de la Confédération africaine de football (CAF). «Nous félicitions Monsieur Fouzi Lekjaâ pour son nouveau poste au sein de la CAF…Grâce à lui, le Maroc a traversé plusieurs étapes en termes de football», a-t-il souligné.

Lire aussi : La FRMF dément la suspension de Fouzi Lekjaâ par la CAF

Après l’ultimatum donné aux clubs, le président de la FRMF a confirmé la démission d’Hervé Renard de son poste d’entraîneur des Lions de l’Atlas tout en félicitant le sélectionneur français pour avoir réparé plusieurs failles au sein de l’équipe nationale et créé un groupe homogène devenu «un acquis» pour le football marocain.

«Monsieur Renard, mille mercis en notre nom pour tout ce que vous avez fait. Vous avez fait preuve de beaucoup d’efforts, beaucoup d’énergie, beaucoup de détermination. On n’est pas des ingrats, on n’oubliera jamais ça, les générations futures en seront reconnaissantes», a-t-il déclaré.

Le patron du football marocain a aussi souligné que son instance travaillera dans la continuité avec «le même état d’esprit» pour éviter de «faire des pas en arrière et retomber dans les erreurs du passé». «On travaillera dans la continuité. En cinq ans, nous avons pu nous rattraper après des décennies d’échec», a-t-il affirmé.

Au sujet de la rumeur de sa suspension d’un an de toutes activités liées au football, Lekjaâ s’est défendu et a tiré sur ses détracteurs. Selon lui, sa suspension «relève de la fiction». «Je ne comprends pas que des personnes se réjouissent de ma suspension. C’est ainsi que je suis gratifié? C’est une décision fictive qui ne réjouit que les malades», conclut-il.

La FRMF sur la voie des réformes

Par ailleurs, Lekjaâ a idiqué que la Fédération royale marocaine de football poursuivra sérieusement son action pour développer les infrastructures, améliorer la gouvernance et appuyer les clubs marocains au service d’une meilleure compétitivité aux niveaux national et continental. Un travail énorme a été réalisé au niveau des infrastructures sportives à travers la signature de nombreuses conventions avec plusieurs départements ministériels, a-t-il souligné. Plusieurs villes du Royaume ne disposaient ni de stades ni de centres de formation, mais ces conventions ont permis la construction de 140 stades avec des pelouses synthétiques de très bonne qualité, ainsi que de 7 grands stades et plusieurs centres de formation, a-t-il relevé, soulignant que la poursuite de ce travail, avec le même rythme, exige de poser les vraies questions, loin des « surenchères ».

 
Article précédent

Le projet de loi-cadre sur l’enseignement adopté par la Chambre des représentants

Article suivant

Terres collectives : comment la tutelle de l’Etat va-t-elle évoluer ?