Politique

Vidéo. Voici la déclaration de Mezouar qui lui a attiré les foudres du gouvernement

Le ministère des Affaires étrangères a recadré le président de la CGEM Salaheddine Mezouar après que celui-ci s’était immiscé dans les affaires internes de l’Algérie, lors de son intervention à la World Policy Conference, tenue ce weekend à Marrakech.


L’ancien ministre des Affaires étrangères a affirmé dans son intervention à la WPC que «la solution au problème algérien c’est d’amener le pouvoir à accepter le partage du pouvoir…». Immédiatement après, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des MRE a réprimandé Mezouar indiquant qu’il «ne peut se substituer au gouvernement de SM le Roi dans la prise de positions sur les questions internationales et notamment le développement dans ce pays voisin».

«Le gouvernement de Sa Majesté le Roi dénonce la démarche irresponsable, maladroite et irréfléchie de M. Salaheddine Mezouar, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), qui a cru devoir commenter la situation interne en Algérie lors d’une conférence internationale tenue à Marrakech», précise le ministère dans un communiqué.

Lire aussi : CGEM : Mezouar annonce sa démission

Et d’ajouter : «Cette déclaration a soulevé des questionnements au niveau de la classe politique et de l’opinion publique quant à son timing et ses véritables motivations. Cette position du gouvernement a amené le président de la CGEM à démissionner.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La sécheresse est installée

Article suivant

Tunisie : Kais Saïed vainqueur de la Présidentielle