Services

Vigeo Eiris accélère son développement au Maroc…Malgré la Covid-19

Rien n’arrête le développement du groupe européen Vigeo Eiris au Maroc…Pas même la crise Covid-19. Depuis février 2020, la filiale marocaine est dirigée par Ghizlaine Nourlil.


Le leader mondial des évaluations, des données, de la recherche, des benchmarks et des analyses ESG (Environnementale, Sociale et de Gouvernance) s’apprête à franchir la barre de 150 salariés dans ses bureaux de Casablanca et Rabat, ce qui hisse la filiale Vigeo Maroc au statut de premier employeur du groupe né en 2015 suite à la fusion du français Vigeo et du britannique Eiris.

Lire aussi | Royal Air Maroc va procéder à une augmentation de capital

Il faut dire que depuis son implantation au Maroc en 2004 (à peine deux ans après la création de Vigeo par une poignée de visionnaires, dont le marocain Fouad Benseddik qui a dirigé Vigeo Maroc jusqu’en 2018), le groupe basé à Bagnolet (en Île de France) n’a eu cesse d’y développer ses activités, notamment celles réalisées en off-shore pour le compte des clients mondiaux du groupe qu’ils soient investisseurs, gérants de capitaux, collectivités locales ou acteurs associatifs.

Lire aussi | Coronavirus : ces entreprises qui investissent malgré la crise

Avec l’ouverture du bureau de Rabat en 2017, la filiale marocaine avait amorcé une nouvelle étape de son développement. Aujourd’hui, elle continue de recruter dans tous ses métiers, notamment ceux de la notation ESG, le pilotage des investissements (audit extra-financier du portefeuille) ou encore l’octroi des labels et attestations comme celui du Label RSE qu’elle a développé il y a une dizaine d’années pour le compte de la CGEM (une centaine d’entreprises marocaines labellisées jusqu’à présent).     

Lire aussi | Meknès : futur eldorado du secteur automobile marocain ?

Rappelons que Vigeo Eiris a été racheté en 2019 par le groupe américain Moody’s, le spécialiste des notations financières, numéro deux mondial de son activité. Le nouvel attelage franco-américain vise la généralisation de la notation extra-financière au niveau mondial comme vecteur de développement d’une croissance durable et inclusive.

 
Article précédent

L’UM6P noue un partenariat avec Plug and Play, l'usine à start-up californienne

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 4559 nouveaux cas, 311.554 au total, jeudi 19 novembre à 18 heures