Société

Visa Schengen : les Marocains devront payer plus cher

L’UE impose aux Marocains de nouvelles mesures pour l’obtention des visas Schengen. Ainsi, les frais pour l’obtention de ce visa passeront de 60 euros à 80 euros, une fois que le règlement modifié entrera en vigueur, indique le Conseil de l’Union européenne (UE).


Les voyageurs ayant besoin d’un visa Schengen devront donc s’acquitter de frais de visa plus élevés. Par ailleurs, les ressortissants marocains auront la possibilité de déposer leurs demandes de visas six mois avant leurs voyages et au plus tard 15 jours avant leur départ.

«Pour que les États membres puissent mieux couvrir les coûts de traitement des visas sans constituer un élément dissuasif pour les demandeurs de visa, les frais de visa seront augmentés à 80 euros. Le règlement introduit également un mécanisme permettant de vérifier tous les trois ans si les frais de visa doivent être modifiés», selon la même source.

«Si le texte final est publié d’ici la fin du mois, en janvier 2020, les ressortissants de pays tiers ayant besoin d’un visa devront débourser 80 euros pour pouvoir présenter une demande», indique le site Schengen visa info.

Et de préciser : «Le nouveau règlement prévoit également d’autres modifications. Les amendements avaient été proposés l’année dernière par la Commission européenne dans le but de faciliter les déplacements des voyageurs assidus vers les pays de l’espace Schengen. Les nouvelles règles permettent également aux demandes d’être soumises pendant un maximum de 6 mois et au plus tard 15 jours avant le voyage. Jusqu’à présent, la période maximale a été de 3 mois. En outre, l’UE a l’intention d’introduire une approche harmonisée pour la délivrance de visas à entrées multiples aux voyageurs réguliers ayant des antécédents de visa positifs pour une période allant progressivement de 1 à 5 ans».

Signalons que les Marocains ne pourront plus obtenir de visas Schengen pour cet été, les demandes ayant été déjà saturées. En effet, des prestataires, dont BLS International ou TLS contact ne pourront pas délivrer de visas Schengen, pour les quatre prochains moins, auprès des consulats de France, d’Italie et d’Espagne. Et pour cause, une forte demande et une saturation des calendriers.

Pour rappel, le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, Josep Borrell, avait indiqué, le lundi 3 juin, à Rabat, que son pays s’engage à renforcer les prestations consulaires au Maroc, face à la croissante demande de visas Schengen auprès des consulats d’Espagne au Royaume.

« Nous sommes débordés (…). Cette année nous recevrons 250.000 demandes de visas, c’est à dire une augmentation annuelle de 10 pc au cours des dernières années », avait expliqué le ministre espagnol.

« Nous demandons des excuses aux citoyens marocains pour les longs délais d’attente », avait-il ajouté, assurant que les services consulaires espagnols dans le Royaume feront de leur mieux pour surmonter cette situation.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Bank Al Yousr relance le débat sur la finance participative

Article suivant

Challenge #701