Pandémie

Vitamine C et zinc : une demande totalement supérieure à l’offre

Prescrits dans le cadre du protocole thérapeutique pour la prise en charge des patients Covid, la vitamine C et le zinc se font toujours aussi rares dans les pharmacies.


L’information sur la rareté de ces deux produits a été relayée depuis un mois par l’Ordre national des pharmaciens, dont une source s’est confiée à Medias24 : « Il est certain qu’il y a une perturbation au niveau des stocks de vitamine C et de zinc; c’est parce que les citoyens les réclament beaucoup. Il y a une panique due à l’explosion des chiffres ces derniers jours ». Celui-ci rajoute que « Ces deux produits stimulent l’immunité chez les individus », souligne l’interlocuteur. Ils sont utilisés dans le protocole thérapeutique adopté par le ministère de la Santé pour la prise en charge des patients positifs au coronavirus. Un protocole adopté pratiquement par tous les pays du monde. Les pharmaciens essaient donc de faire pour le mieux ».

Lire aussi |Coronavirus : nouvelles précisions sur la prise en charge des patients

Le Maroc dispose d’une production locale, assurée par deux laboratoires : Laprophan et Galenica pour la vitamine C et Laprophan pour le zinc. Ce qui suppose qu’il ne devrait pas y avoir de rupture de stock. Malheureusement, il y a « une inadéquation entre l’offre et la demande vu le fait que tout le monde se rue vers les deux produits », à en croire les déclarations formulées par Laprophan et Galenica à nos confrères du Desk. « La production bat son plein, mais la demande est énorme d’où cette impression de pénurie, car ce ne sont pas uniquement les patients covid qui en prennent, mais tout le monde et sans ordonnance », confirme-t-on.

Il ne s’agit donc pas ni d’une rupture de stocks, ni d’un arrêt de la production, mais d’une forte demande et des achats massifs. Des livraisons sont toujours assurées avec une production jusqu’à 1 million de boites avec un objectif de 3 millions de la vitamine c et 600 000 pour le zinc, afin de faire face à cette surconsommation. De son coté le ministère de la Santé avait assuré que « Le stock de vitamine C est suffisant pour couvrir les besoins des prochains mois », dans un communiqué diffusé jeudi 17 septembre, contredisant en cela les pénuries dénoncées par les pharmaciens.

Lire aussi |El Guerguerate : les FAR reprennent les choses en main

A souligner que les prix des médicaments à base de vitamine C ou de Zinc sont fixés par voie réglementaire selon les dispositions de la circulaire portant fixation des prix de vente de médicaments fabriqués localement ou importés, tandis que les prix des compléments alimentaires sont libres. 

 
Article précédent

El Guerguerate : les FAR reprennent les choses en main

Article suivant

Dr Uğur Şahin, directeur général de BioNTech « notre vaccin peut mettre fin à la pandémie »