Voiture connectée

Voiture connectée : L’Apebi s’implique

La Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécoms et de l’Offshoring (Apebi) et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique viennent de signer à Rabat, une «convention spécifique tripartite» ayant pour objet l’appel à projets autour de la voiture connectée. Ce dernier sera porté par Maroc Numéric Cluster (MNC), selon un communiqué de l’Apebi, et consiste à favoriser le développement d’applications mobiles pour la voiture connectée. Ce projet nécessitera un budget de 2,4 millions de DH.  Cette convention est l’un des quatre accords signés le jour même entre la Fédération et le ministère de Lahcen Daoudi, en marge du «Ftour annuel de l’Apebi». Les quatre accords concrétisent le Mémorandum d’entente, paraphé aussi lors de cet événement, entre l’Apebi et le ministère. Selon la fédération, ce mémorandum a pour objectif la promotion de l’«interaction des universités avec leur environnement socio-économique». Ainsi, en plus de l’accord sur la voiture connectée, trois autres conventions spécifiques ont été signées entre l’Apebi d’une part, et l’École nationale supérieure d’arts et métiers de Casablanca, l’École nationale supérieure d’électricité et de mécanique et le Centre national pour la recherche scientifique et technique, d’autre part.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

M2M Group: le dividende fixé à 12 DH/action

Article suivant

L'Initiative marocaine dans le trio de tête mondial