Automobile

Voiture électrique. Renault dévoile sa Mégane E-Tech

Renault a récemment dévoilé lors du Salon automobile « IAA Mobility » à Munich sa Mégane E-Tech, une déclinaison 100% électrique de sa compacte. Cette dernière, qui ouvre un nouveau chapitre chez la firme au losange au regard de son plan stratégique baptisé « Renaulution », demeure le premier modèle basé sur la nouvelle plateforme CMF-EV, dédiée aux véhicules zéro émission.


Disposant de la dénomination Mégane, cette variante électrique joue la carte de l’innovation, à commencer par son coup de crayon, sorte de mélange plutôt original entre une compacte, un SUV et un coupé. A bord, la cellule habitacle se veut très high-tech, un environnement baptisé «OpenR» et qui aurait été développé en partenariat avec Google. On recense la présence de deux écrans de 12,3 et 12 pouces (l’écran média étant disponible en 9 pouces sur la version d’entrée de gamme). Concrètement, ces deux écrans semblent former un même ensemble puisqu’ils sont dissimulés sous la même dalle en verre en forme de «L» renversé.

Lire aussi | Votre e-magazine « Challenge » du vendredi 10 septembre 2021

Avec l’empattement allongé (2,70 m pour une longueur totale de 4,21 m) et les porte-à-faux réduits offerts par la nouvelle plateforme modulaire CMF-EV, l’engin entend offrir une bonne habitabilité à ses occupants. L’espace à bord et le confort sont donc amplifiés notamment par l’absence de tunnel de transmission (plancher plat).

Sous le capot, la Mégane E-Tech Electric hérite du tout nouveau groupe motopropulseur de l’Alliance Renault/Nissan. Il s’agit d’un moteur synchrone qui sera décliné en deux versions, l’EV40 (96 kW et 250 Nm de couple) et l’EV60 (160 kW et 300 Nm de couple). S’agissant de la batterie, Renault a choisi de faire confiance à LG Chem et à sa nouvelle génération de batteries lithium-ion. La partie recharge, quant à elle, est plutôt classique avec un courant alternatif (jusqu’à 22 kW). Elle peut atteindre 130 kW en courant continu. 

Lire aussi | El Otmani annonce sa démission du secrétariat général après la débâcle électorale du PJD

Selon les versions, elle peut aussi être compatible avec les infrastructures de recharge délivrant un courant continu (DC) jusqu’à 130 kW (prises combo), à l’image des prises de recharge rapide sur l’autoroute, et ainsi récupérer jusqu’à 300km WLTP en 30 minutes. Renault ouvrira les réservations pour sa compacte en janvier 2022. Quant à la commercialisation, elle devrait avoir lieu en mars de la même année. 

 
Article précédent

Votre e-magazine "Challenge" du vendredi 10 septembre 2021

Article suivant

Élections 2021 au Maroc. Communales : retour aux commandes du PAM à Marrakech