Santé

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, lundi 12 octobre

Le coronavirus, qui a contaminé plus de 37 millions de personnes dans le monde, est à l’origine d’un flot de Fake news relayées par des sites d’information et sur les réseaux sociaux.


– Un car-ferry en provenance du Maroc, sur la ligne Nador-Sète, s’est vu signifier l’interdiction d’accoster samedi 10 octobre. VRAI Principale raison invoquée par le préfet de l’Hérault : la situation sanitaire préoccupante à bord.

– Les autorités marocaines ont décidé un retour au confinement dans toutes les régions du Royaume. FAKE Le coordonnateur du centre des opérations d’urgence au ministère de la Santé, Omar Mrabet, a indiqué que les rumeurs qui parlent d’un retour au confinement sont dénuées de tout fondement. « Les gestes-barrières et les mesures restrictives demeurent le seul moyen de lutter contre la propagation du coronavirus, en l’absence de vaccins et de traitements efficaces à 100% », a affirmé le responsable dans un entretien avec Le Site info.

Lire aussi | Mehdi Salmouni-Zerhouni : « La procédure d’homologation du respirateur médical doit faire l’objet d’un examen minutieux »

– La compagnie aérienne Ryanair a repris ses vols en direction du Maroc. VRAI

– La Royal Air Maroc suspend ses vols de rapatriements. FAKE La compagnie a prolongé d’un mois ses vols de rapatriements, annonçant le maintien de son programme de vols spéciaux jusqu’au 10 novembre 2020.

– L’hydroxychloroquine n’est pas un traitement efficace contre la Covid-19 et il ne réduit pas la mortalité. VRAI

Lire aussi |Covid-19 : toutes les régions du Maroc sont, désormais, à plus de 1000 contaminations

– Plusieurs cas d’infection au Covid-19 ont été détectés parmi les employés de Casa Tramway. FAKE

– Le coronavirus pourrait survivre neuf heures sur la peau humaine, soit quatre fois plus longtemps que le virus de la grippe. VRAI

 
Article précédent

Évolution du Coronavirus au Maroc : 1357 nouveaux cas, 153.761 au total, lundi 12 octobre à 18 heures

Article suivant

AfricaInMotion: accélérer l'inclusion grâce à des solutions mobiles