Santé

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mercredi 9 septembre

En plus de l’épidémie du coronavirus, nous devons faire face à une autre épidémie, celle des fake news relayées sur les réseaux sociaux.


– Environ 100 personnes se sont vues infliger une amende de 300 dirhams chacune pour violation de l’état d’urgence sanitaire à Tanger. VRAI Les autorités de Tanger ont infligé, mardi soir, des amendes aux voyageurs qui se sont rendus dans la ville par train sans disposer d’autorisations exceptionnelles de déplacement délivrées par les autorités.

– Demain jeudi 10 septembre marquera la fin de l’état d’urgence sanitaire au Maroc. FAKE Le Conseil de gouvernement a approuvé ce mercredi 9 septembre la prolongation de l’état d’urgence sanitaire. Le Maroc reste dans l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 octobre prochain, date à laquelle une nouvelle évaluation de la situation sera faite.

– Les essais cliniques d’un des vaccins expérimentaux les plus avancés, développé par Oxford et AstraZeneca, ont été suspendus dans la nuit de mardi à mercredi. VRAI

Lire aussi |État d’urgence : une nouvelle prolongation pour quoi ?

– Une photo a été relayée sur les réseaux sociaux montrant une salle de classe ne respectant pas le protocole sanitaire à Casablanca. FAKE Dans une mise au point suite à la photo relayée sur les réseaux sociaux le 7 septembre, jour de la rentrée scolaire, montrant une salle de classe dans laquelle le protocole sanitaire n’est pas respecté, notamment la distanciation physique, l’AREF de Fès-Meknès a précisé qu’il s’agit de l’école primaire Abdelkhalek Torres, dans la municipalité de Meknès.

– Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb a annoncé la mobilisation d’un soutien logistique « substantiel » au profit de la ville de Casablanca, qui fait face à la recrudescence des foyers de contamination au coronavirus. VRAI « Casablanca, cœur battant du Maroc sur les plans économique, social et commercial, profitera d’un appui logistique important, de la mobilisation de ressources humaines et de l’augmentation de la capacité des services de réanimation », a fait savoir Khalid Ait Taleb dans une déclaration à la presse.

– L’opération de dépistage massif dans les entreprises sera remplacée par un dispositif de dépistage sélectif, réservé aux cas symptomatiques, aux contacts, ou aux cas suspects. VRAI L’annonce a été faite par la CGEM ce mercredi 9 septembre.

Lire aussi |PLF 2021 : les attentes de la CGEM

 
Article précédent

Projet de la loi de Finances 2021 : les attentes de la CGEM

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 2157 nouveaux cas, 77878 au total, mercredi 9 septembre à 18 heures