Assurances

Wafa Assurance : performances impactées par la montée de la sinistralité de l’automobile

Les temps sont mauvais pour les assureurs.


Après Saham Assurance, qui a vu ses performances sur l’exercice 2018 impactées par la hausse de la sinistralité sur le segment Automobile, c’est au tour de Wafa Assurance, qui a récemment livré ses indicateurs clés de l’exercice écoulé d’accuser également le coup. La filiale du fonds d’investissement Al Mada a en effet enregistré un résultat net en baisse, à fin décembre 2018, à cause notamment de la branche Non-vie. Cette branche affiche en effet un résultat en repli de -54,2% sur l’exercice.

Selon Ramsès Arroub, PDG de Wafa Assurance, cette baisse est notamment due à l’augmentation de la charge de sinistre nette de réassurance issue principalement de l’automobile et de sinistres de pointe. Globalement, Wafa Assurance affiche un chiffre d’affaires de 8,3 milliards de DH, en progression de 4% par rapport à 2017. Une performance portée par la branche Vie qui a engrangé un chiffre d’affaires de 4,6 milliards de DH, soit une progression de 5,7%. Toutefois, le business de l’assureur se porte bien à l’international. Les filiales africaines (en Tunisie et en Afrique subsaharienne) ont participé au chiffre d’affaires global à hauteur de 677 millions de DH.

Hormis le Sénégal où le groupe a subi des pertes sur l’exercice écoulé, toutes les autres filiales sont en croissance à deux chiffres selon le top management. Une tendance qui devrait se poursuivre en 2019. Aussi, Ramsès Arroub a-t-il laissé entendre que Wafa Assurance va poursuivre sa stratégie d’expansion en Afrique. « Nous étudions des opportunités. Nous allons miser sur les deux formules que nous avons utilisées jusqu’à présent, c’est-à-dire s’installer en greenfield ou en rachetant des entreprises opérant déjà sur ces marchés », a-t-il confié.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Taza : 100 MDH pour la reconversion de la céréaliculture

Article suivant

Renault Clio V, la parfaite rencontre entre l’évolution et la révolution