Startup

WAFR veut démocratiser les paiements mobiles en épicerie

Plus de 400 milliards de DH de paiements en cash sont effectués annuellement au Maroc, ce qui offre au paiement mobile un énorme potentiel au Royaume. Passer du cash au portefeuille virtuel , la start-up marocaine « WafR » veut allier l’épicerie au paiement mobile en proposant des réductions sur les produits de grande consommation lors de l’achat.


Le concept initial

WafR est une application permettant aux industriels de la grande distribution d’augmenter leurs parts de marchés lors de la vente
de leurs produits dans les épiceries.

Pour ce faire, cette solution permet à n’importe quel citoyen d’obtenir des réductions sous forme de cashbacks lors de ses achats dans une épicerie et sur une gamme de produits présente dans l’application. Elle permet également à l’épicier d’augmenter significativement ses marges s’il accepte
les paiements via notre plateforme.

En un mot, WafR rémunère les épiciers quand ils poussent une marque au détriment d’une autre et diminuent le prix pour les consommateurs qui choisissent une marque au détriment d’une autre.

Le business model

WafR est 100% gratuit pour les industriels de la grande distribution, 100% gratuit pour les épiciers et 100% gratuit pour les clients finaux. « Nous nous rémunérons uniquement lorsqu’un…

Lire aussi | Votre e-magazine Challenge du vendredi 29 mai 2020

 
Article précédent

Coronavirus en Afrique : quels sont les pays impactés ?

Article suivant

Coronavirus : 170 nouveaux cas, 2855 au total, dimanche 19 avril à 18h