AutoAutomobile

xDrive, le 4×4 selon BMW

Reportage : BMW x Drive Experience. Le constructeur BMW, par l’intermédiaire de son importateur, la SMEIA, nous a invités dans le cadre du domaine Golf de Prestigia Bouskoura à venir tester les aptitudes tout terrain de l’ensemble de sa gamme X. Du dernier X1 au nouveau X6 en passant par les X3, X4 et le colosse X5, ces 4×4 nous ont impressionnés par l’aisance avec laquelle ils se sortent de toutes les situations difficiles où nos instructeurs les ont placés. Il va sans dire, que la technologie xDrive reste l’une des plus performantes du marché. Encore fallait-il le démontrer. C’est le but de cette opération qui a réuni, sur deux week-ends, plus de 400 participants. par Frédéric Mességué


Un paysage quasi lunaire fait de crevasses et de pentes escarpées d’où surgissent deux igloos dont la forme s’apparente à des éléments d’une station orbitale…Oui, la surprise était de taille lorsque nous sommes arrivés sur le terrain d’essai de la gamme X de BMW. La journée avait d’abord débuté par un rendez-vous au domaine Golf de Prestigia Bouskoura près de Casablanca, où l’ensemble de la gamme BMW équipée de la technologie xDrive avait été mise à disposition des journalistes essayeurs encadrés par une équipe d’instructeurs très expérimentés venus de France.
Après le petit déjeuner et un rapide brief du déroulé de cette demi-journée, les organisateurs nous ont fait monter dans un des véhicules mis à disposition de la presse et des clients de la Smeia, avant de nous faire traverser la forêt de Bouskoura pour atteindre le camp d’essai. Il s’agissait d’un X4 en finition M. L’occasion de nous rendre compte, sur des routes goudronnées et boueuses de la rapidité avec laquelle cette transmission intégrale équipant notre véhicule gère le moindre patinage. Moins d’1/10ème de seconde, c’est le temps qu’il faut à la technologie BMW xDrive pour agir sur la motricité et même anticiper toute perte d’adhérence. L’élément clé du système xDrive est logé dans la boîte de transfert : il s’agit de l’embrayage multidisque piloté par l’électronique qui gère la transmission du couple aux roues avant en fonction du besoin, en l’espace de quelques millisecondes. Cette gestion électronique de la force motrice veille en effet en permanence sur le comportement de la voiture. Un gage de sécurité pour le conducteur et ses passagers et un sentiment de quiétude lorsque le temps vire à l’orage.
Grâce à la technologie 4 roues motrices xDrive, chaque essieu exploite au maximum sa motricité et l’auto reste stable lorsque vous accélérez en sortie de virage. Et quand des conditions défavorables imposent une redistribution du couple comme sur les petites routes empruntées par notre convoi pour rejoindre le terrain de trial, le Contrôle Dynamique de la Stabilité (DSC) est entré en action sans même que l’on s’en soit rendu compte. En plus d’améliorer la motricité, le système détecte également la moindre amorce de survirage ou de sous-virage. Il répartit alors le couple entre les essieux en une fraction de seconde et de manière entièrement variable.
Avec cette technologie, BMW propose un système de transmission intégrale offrant un plaisir de conduire intact. Si d’autres concurrents disposent également des systèmes quasi-équivalents, il s’agit sans doute, dans sa mise en action, du système le plus rapide du marché. Jamais lors des phases d’accélérations pied au plancher en en mode sport, je n’ai senti la moindre perte d’adhérence. C’est instantané et imperceptible. Du grand art.

Une base lunaire pour RDV
Au loin se détachent les drapeaux frappés de la marque à l’hélice. ça y est. Nous venons d’atteindre le camp d’entrainement et son sol en boue compactée. Il s’agit d’un ancien terrain de moto-cross, avec des virages relevés, des bosses et des ornières de près d’un mètre de profondeur : un lieu idéal pour tester cette transmission intégrale dans des conditions difficiles, voire acrobatiques. Sans le vouloir, la pluie s’est invitée, ce qui au demeurant rendait le terrain d’autant plus gras et la difficulté encore plus grande. Les essais se sont déroulés à petite vitesse mais les fortes déclivités, les obstacles multiples et la mise en devers de notre X6 que nous avions troqués pour l’occasion, ont démontré les capacités de franchissement hors norme de ce gros baroudeur. Jamais il n’a paru en difficulté, avalant les épreuves et les collines grasses avec une telle facilité, que l’on se prend, à son volant, pour un spécialiste de la conduite off road. Les autres véhicules, notamment le X5 n’étaient pas en reste. J’ai avoué une certaine préférence pour le X3, plus léger et le dernier X1 dont la finesse et la ligne plus dynamique lui donnaient une allure aérienne au milieu de ce champ de bataille. La pause sous les igloos lors des changements de véhicules finissait de donner à cet évènement une tonalité futuriste, une sorte de Temps X façon BMW xDrive. Les frères Bogdanov étant sans doute les grands absents de cette opération….CQFD ! ■

 
Article précédent

Aluminium du Maroc planche sur un nouveau plan stratégique

Article suivant

Le torchon brûle entre les majors et les TPE