Interview

« Ynna Holding va mettre les bouchées doubles pour accélérer son expansion »

Plusieurs interrogations planent sur l’avenir du groupe Ynna Holding depuis le décès de son emblématique fondateur, Feu Miloud Chaâbi, le 16 avril 2016. Sarah Kerroumi, secrétaire générale de Ynna Holding, rassure.


Challenge : Le décès de feu Miloud Chaâbi, il y a un peu plus d’un an maintenant, a fait planer plusieurs inquiétudes sur le futur de l’empire financier qu’il a bâti. Tout le monde se posait des questions sur l’avenir du groupe. Mais, aujourd’hui, et comme meilleure réponse à toutes ces questions du monde économique, vous avez décidé de lancer de nouveaux investissements à travers vos filiales (Super Cérame, GPC, Aswak Assalam etc.). Que faut-il comprendre par cette offensive ?

Sarah Kerroumi : Ynna Holding est une entité structurée qui détient plus de 20 filiales actives dans 4 secteurs d’activité. Nos filiales sont gérées de manière rigoureuse et dans le respect de la stratégie globale dessinée par la société mère, Ynna Holding. En effet, depuis quelques années, l’organisation a été revue et nous avons opté pour un management transversal qui favorise la gouvernance. Nous avons favorisé le décloisonnement en liant les compétences aux métiers, c’est-à-dire en donnant la main à des experts dans chaque domaine. L’organisation compte aujourd’hui des managers de haut niveau habilités à diriger et à conduire les projets selon une stratégie bien définie et tracée par la Holding et ce, depuis quelques années. Il n’y a pas de nouvelles offensives étant donné que le groupe est structuré de la sorte depuis des années et n’a jamais arrêté d’investir sur des projets porteurs depuis sa création. La seule différence réside dans le fait que Ynna Holding a une nouvelle stratégie de communication qui vise à mettre en lumière toutes les réalisations, après un long moment de mutisme volontaire durant lequel nous étions plus orientés sur les résultats.

Quelle est la vision du groupe aujourd’hui ?
Animé depuis son origine par des valeurs profondes, le Groupe a su rester fidèle à
 ses principes (volonté d’entreprendre, innovation, esprit d’équipe et équité). Le Groupe a ainsi développé une culture
de responsabilité qui reste à ce jour sa véritable philosophie. Nos objectifs sont restés les mêmes : créer une dynamique de progrès, impliquer concrètement les équipes, trouver des solutions en innovant et répondre aux besoins de nos clients. Ynna Holding et ses filiales sont une partie prenante dans le développement économique du pays vu leur implication dans des activités phares comme dessinées dans la vision globale mise en place par SM le Roi Mohammed VI que Dieu le Glorifie.

Où en êtes-vous sur le conflit avec le groupe Fives-FCB ?
Quand une affaire est en justice, nous préférons la laisser suivre son cours normal et ne pas communiquer autour.

Quelle est la stratégie que vous souhaitez déployer à la tête du groupe à moyen terme ?
Notre ambition est de pérenniser un groupe profondément implanté au Maroc et qui participe activement à la création de la valeur dans les 4 secteurs d’activités dans lesquels nous œuvrons au quotidien. Le groupe va mettre les bouchées doubles pour développer son expansion, mais c’est toujours le marché qui contextualise le déploiement de la stratégie à mener. Celle-ci changera en fonction des indicateurs.

Le groupe Ynna Holding s’est pendant longtemps financé par des fonds propres. Quel sera le mode de financement dans les prochaines années ?
Ynna Holding se caractérise par un actionnariat privé qui garantit la stabilité et la pérennité du Groupe à travers une stratégie de développement pérenne conforme à l’engagement de son fondateur, Feu M. Miloud Chaâbi. Un atout pour concrétiser une stratégie à long terme. Cette démarche tournée vers la durabilité s’ajoute aux résultats en hausse et à la croissance soutenue des filiales, ce qui confère au Groupe un positionnement fort, reconnu tant par ses clients et fournisseurs que par ses partenaires. Il représente une forme de garantie pour tous les collaborateurs dans un environnement mondial particulier. Le groupe évolue sur des territoires qui présentent de nombreux leviers de développement et se caractérisent par des besoins croissants en infrastructures, matériaux et logements. Ynna Holding poursuit son plan de développement qui est très ambitieux pour les prochaines années et, si faire appel à des financements externes va améliorer la productivité et la performance tout en garantissant la même stabilité, le groupe n’hésitera pas à étudier de près cette option.

Graph-CHAABI-EN-CHIFFRES

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Le japonais JTEKT Corporation prend pied au Maroc

Article suivant

YAMED Capital s’adjuge la future clinique de Casa Anfa