Elle fait l'actuIl fait l'actu

Zahra Maâfiri, DG de Maroc Export


La Directrice Générale de Maroc Export, Zahra Maâfiri, est une VRP à la fois infatigable et omniprésente sur tous les fronts. La dernière grande opération est celle qu’elle a lancée sur le marché si stratégique du Golfe. En effet, les professionnels marocains opérant dans le secteur des produits de la mer sont aux premières loges, cette semaine à Dubai où le Royaume prend part, à travers Maroc Export, au grand happening international Seafex. Un rendez-vous désormais incontournable et un point de jonction des industries régionales orientées produits de la mer.

Le salon, devenu une plateforme de choix pour les opérateurs du secteur des produits de la mer au niveau du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord, s’est ouvert mardi 27 octobre dans la capitale des Emirats Arabes Unis. Le Maroc y est représenté par un stand piloté par Maroc Export et la Fédération Nationale des industries de valorisation des produits de la pêche (FENIP). Selon la délégation marocaine, ce salon de trois jours permet aux exposants marocains d’avoir une idée sur les dernières tendances et innovations dans l’industrie des produits de la mer et de profiter d’une grande plateforme de réseautage et de présentation de produits.

Rappelons, dans ce contexte, que le Royaume est le premier pays d’Afrique et le 25ème producteur à l’échelle mondiale dans le domaine de la pêche maritime, avec une production annuelle dépassant 1 million de tonnes. En 2014, le Maroc a produit 1,3 million de tonnes de produits de la mer, dont environ 500.000 tonnes ont été exportées, selon Maroc Export. Le secteur de la pêche maritime au Maroc a contribué à hauteur de 2,3% au PIB national en moyenne tout au long des 10 dernières années. La filière a généré 170.000 emplois directs et 500.000 indirects. Par ailleurs, les exportations marocaines de poisson ont dépassé la valeur de 15,16 milliards de DH en 2014. Précisons aussi que l’industrie des produits de la mer dans la région du Golfe génère des revenus annuels évalués à 350 millions de dollars et devrait croître davantage au cours des prochaines années.

 

 
Article précédent

Banques : le trio qui s’accapare les deux tiers du marché

Article suivant

Les moments forts du discours Royal en Inde