Financement

Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l’IFC

Zalar Agri vient de décrocher un financement de 24 millions de dollars (plus de 200 millions de DH) auprès de l’IFC pour stimuler son développement tant localement qu’à l’international.


Zalar Agri, leader dans la production de fruits au Maroc, voit grand. Engagé dans une stratégie de développement ambitieuse, le groupe vient, en effet, de bénéficier d’un appui financier important de la part de l’IFC (Société Financière Internationale-Groupe de la Banque mondiale). Il s’agit d’un prêt de 24 millions de dollars, soit plus de 200 millions de DH, qui permettra à l’entreprise de poursuivre son développement. Soulignons que ce financement s’inscrit dans le cadre des engagements de l’IFC visant à stimuler la création d’emplois et la croissance économique tirée par les exportations du Maroc rural.

Dans le détail, l’enveloppe accordée par IFC permettra à Zalar Agri d’accroître ses opérations d’arboriculture fruitière et de conditionnement, de poursuivre sa diversification agricole, et de créer à la fois des emplois permanents et saisonniers à travers plusieurs régions du Maroc. « Nous sommes fiers de ce partenariat avec l’IFC, un investisseur de notoriété mondiale qui nous permettra de renforcer le caractère institutionnel de notre groupe, d’accroître et diversifier nos exploitations vers de nombreuses variétés agricoles à forte croissance, et parallèlement d’améliorer nos capacités en aval », a déclaré Farouk Chaouni, Administrateur de Zalar Agri. « L’appui de l’IFC nous permettra également d’accroitre nos activités de conditionnement et de développer l’export, tout en créant des emplois durables et de la valeur ajoutée », a-t-il ajouté.

Lire aussi: L’IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat

Pour sa part, Sérgio Pimenta, Vice-président de l’IFC pour le Moyen-Orient et l’Afrique, a fait remarquer que ce soutien financier s’inscrit en effet dans le cadre global des efforts de l’IFC pour stimuler le développement de l’agriculture durable dans le secteur agricole du Royaume et aider les producteurs locaux à pénétrer des marchés étrangers à fort potentiel.  « La pauvreté et le chômage demeurent un défi majeur dans les milieux ruraux au Maroc. Toutefois, en aidant les entreprises agricoles à se développer et à avoir accès à de nouveaux marchés, nous pouvons créer les conditions de la croissance durable et inclusive souhaitée par le Maroc », a-t-il soutenu.

Notons par ailleurs que la banque d’affaires Ascent Capital Partners et le cabinet juridique ASAFO & CO sont intervenus en tant que conseil financier et juridique exclusifs de Zalar Agri dans cette opération. Pour rappel, Zalar Agri est l’un des plus importants producteurs de pommes au Maroc (avec une part de marché significative dans le circuit de grande distribution) et l’un des leaders du secteur agricole marocain, disposant de marques de pommes et de fruits très reconnues sur le marché.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Arancha Gonzalez Laya en visite au Maroc

Article suivant

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui