Nomination

Zouhair Chorfi, nouveau Chef de cabinet de Benchaâboun

Secrétaire Général du Ministère des Finances depuis 2017, l’ancien patron de l’administration des douanes et impôts indirects vient d’être propulsé à la tête du cabinet du Ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration. 


La note de service, laconique, datée du 14 septembre, porte à la tête du cabinet du Ministre de l’Économie et des Finances Zouhair Chorfi, à compter du 1er septembre. L’homme est un pur produit de l’administration marocaine, où il a exercé plusieurs postes de responsabilités, connu surtout pour son passage remarqué à la tête de l’ADII (Administration des douanes et impôts indirects).

Très discret, Zouhair Chorfi laisse ses compétences et ses réalisations parler pour lui. Porté à la tête du Secrétariat Général du Ministère début novembre 2017, poste resté vacant après le départ de Khalid Safir trois années plus tôt, il aura su transposer dans ses nouvelles fonctions les compétences de la précédente. Invité en février dernier de l’émission « Confidences de presse » sur la chaîne 2M autour du thème « le nouveau programme intégré d’appui et de financement des entreprises », le nouveau Chef du cabinet de Benchaâboun n’avait pas hésité alors à adopter un langage de vérité. Celui-ci avait reconnu les fragilités et les faiblesses d’un Maroc qui a pourtant bien travaillé durant les 20 dernières années. Sans oublier les maux dont souffre le pays sur le plan spécifiquement économique, 3 principalement : une croissance qui ralentit, qui crée de moins en moins d’emplois et dont les fruits sont mal répartis. Ce diagnostic, face à des journalistes qui l’attendaient sur le sujet, et les solutions qui vont avec (créer plus de richesses, faire de l’emploi la variable centrale des politiques publiques, réduire les inégalités sociales et spatiales) ont démontré toute la lucidité du haut fonctionnaire devant la tâche.

Lire aussi | Redevances: le secteur de l’affichage urbain étouffe

Avant de prendre en main le Secrétariat Général du Ministère de l’Economie et des Finances, à la suite d’un appel à candidatures, Zouhair Chorfi tenait la direction générale de l’Administration des douanes et des impôts indirects (ADII). À ce poste, occupé entre 2010 et 2017, Zouhair Chorfi et ses équipes ont travaillé à la modernisation de l’administration et réussi à relever la contribution de cette direction au budget général de l’État.

Docteur en sciences économiques de l’Université de Grenoble en 1985, il avait passé 2 années à l’Inspection générale des finances. Sa carrière s’est en grande partie déroulée au sein de la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE) avec une multitude de postes et fonctions liés à la politique monétaire, à la gestion de la dette et à la mobilisation des financements extérieurs. Il finira par diriger cette direction entre 2003 et 2010. Dans les années 90, Zouhair Chorfi participe activement à la réforme du secteur financier, notamment la loi bancaire, le statut de Bank Al Maghrib, le marché des capitaux. Il fut également administrateur de plusieurs institutions telles que Bank Al-Maghrib, la Banque Centrale Populaire, le Crédit Agricole, le Fonds d’équipement communal, la Caisse centrale de garantie, le Conseil déontologique des valeurs mobilières, la Banque arabe pour le développement de l’Afrique et la Société maroco-émiratie de développement. Il a également participé à la négociation de plusieurs accord (UE, ALE avec les USA).

Lire aussi | Départ de Samsung de la Chine : comment le Maroc peut-il profiter de la redistribution des cartes ?

Un parcours dans la pure tradition de l’Administration des finances marocaine qui l’amène aujourd’hui à la tête du cabinet du Ministre. À un pas de l’ultime fonction dans ce Ministère ?

 
Article précédent

Cellule terroriste démantelée : le BCIJ poursuit ses perquisitions à Témara

Article suivant

Coronavirus : TUI Fly poursuit ses vols spéciaux entre le Maroc et la Belgique jusqu’au 10 octobre