Cimenterie

LafargeHolcim Maroc inaugure son premier Smart Construction Lab

LafargeHolcim vient d’inaugurer son Smart Construction Lab (SCL) dans le Parc Industriel de Bouskoura. Il s’agit du 8ème centre d’innovation du groupe et du premier centre à vocation africaine de LafargeHolcim Maroc.

Implanté sur 4.000 m², le Smart Construction Lab va regrouper plusieurs unités offrant des services diversifiés : laboratoires, conception et essais de prototypes, auditorium de 70 places, salles de formation et showroom extérieur et intérieur pour découvrir les derniers produits et solutions de LafargeHolcim Maroc et de ses partenaires. Une équipe pluridisciplinaire de 50 ingénieurs, architectes et techniciens de la construction va œuvrer pour mettre au point les futurs produits, solutions et systèmes pour l’ensemble du secteur de la construction : le bâtiment, les routes, les ports…. Le SCL a nécessité un investissement de plus de 35 millions de DH.


Le centre remplira trois missions principales. La première, accélérer l’innovation des produits et matériaux de construction en partenariat avec les acteurs de la chaîne de construction au Maroc. La deuxième, dispenser des formations techniques dédiées aux professionnels (maçons, artisans, architectes…). La troisième, développer des partenariats avec des startups, universités et écoles supérieures pour la promotion de la recherche et développement et le renforcement de passerelles avec les professionnels de la construction. « La performance du centre d’innovation joue aussi dans le taux d’innovation, c’est-à-dire à quelle vitesse on arrive à remplacer les anciens produits par de nouveaux qui répondent aux exigences du marché d’aujourd’hui. A savoir la baisse du coût de la construction, sa rapidité et la durabilité des produits  », explique Marcel Cobuz, directeur général de LafargeHolcim Maroc.

Des partenariats ont d’ores et déjà été noués avec plusieurs institutions, notamment l’Ecole Nationale d’Architecture, l’Ecole Hassania des Travaux Publics, l’Université Euromed de Fès ou encore le Laboratoire Public des Etudes et Essais (LPEE) et le Centre d’Etudes et de Recherches de l’Industrie du Béton (CERIB-France). Par ailleurs, le SCL a également lancé un incubateur avec deux startups (Eco Energie et Zalij), qui travaillent sur l’utilisation des matériaux recyclés issus notamment de la construction, pour réaliser avec eux des essais de prototypes, précise le leader national du secteur des matériaux de construction. « Nous sommes en train de travailler avec d’autres incubateurs de startups, via des hackatons, pour identifier des jeunes entrepreneurs », ajoute Marcel Cobuz. Et ce n’est pas tout. « Nous avons un partenariat au niveau international avec une startup spécialisée dans l’impression de 3D. Nous avons comme ambition de créer le premier bâtiment imprimé en 3D. La technologie est innovante. Elle se situe à la frontière entre la science de la robotique et les matériaux de construction qui sont très fluides. Je rêve que d’ici trois quatre ans, on aura des prototypes de matériaux prêts à être déployés », confie le directeur général.

Le Smart Construction Lab a obtenu la certification HQE™ Bâtiments en Construction, qui permet de distinguer les bâtiments dont les performances environnementales et énergétiques correspondent aux meilleures pratiques actuelles. Ce certificat a été remis à LafargeHolcim Maroc lors de la cérémonie d’inauguration par Cerway, l’opérateur de la certification HQE™.

Article précédent

Alfa Roméo Stelvio : un SUV sportif et séduisant

Article suivant

African Cristal Festival revient en force