Dossier

50 femmes qui comptent : Habiba El Haskouri, Directrice Générale Oriflame Maroc

Pour nous, il ne s’agit pas de célébrer la journée de la femme, comme un cadeau annuel fait à la gent féminine. C’est plutôt l’occasion de faire le point sur un combat essentiel, celui de l’émancipation de la moitié de la population et l’évaluation de son apport aux transformations sociales, ce que l’on appelle communément développement et qui ne se résume pas aux quantifications économiques. Pour cela, nous avons choisi de mettre en avant un riche panel, à travers ces portraits représentatifs de cette génération de femmes qui s’assument. Un portrait à découvrir : Habiba El Haskouri, Directrice Générale Oriflame Maroc.


Depuis son jeune âge, Habiba El Haskouri a toujours été passionnée par le monde des affaires. Et elle ne va perdre son temps pour assouvir cette passion. Après l’obtention de son bac S, elle intègre une grande école de Commerce. Son Diplôme de hautes études commerciales et marketing en poche, Habiba se lance dans la vie active en occupant différents postes commerciaux, dans le secteur automobile puis bancaire, avant d’intégrer Akzo Nobel coatings où elle occupait le poste de responsable régionale. Elle se rappelle qu’elle était la seule femme à occuper ce poste dans un secteur monopolisé par la gente masculine. Mais le vrai tournant dans sa vie professionnelle va s’opérer en 2010 lorsqu’elle intègre la Société Oriflame.

Lire aussi|Etihad : promotion spéciale sur le vol Abu Dhabi-Casablanca

Au sein de cette multinationale de produits cosmétique spécialisée dans le social selling, Habiba a pu développer sa carrière grâce à ses résultats en termes de développement des ventes et de leadership des équipes. C’est ainsi qu’elle va gravir rapidement les échelons. De responsable régionale, elle sera promue tour à tour Directrice commerciale puis Directrice générale Oriflame Tunisie en 2018, devenant du coup la première femme arabe Directrice générale d’une des entités des 60 pays où la multinationale est présente. Après avoir développé le marché tunisien, elle est sollicitée pour revenir au Maroc et prendre les rênes de l’un des plus grands marchés de la société.

Lire aussi| 50 femmes qui comptent : Ahlam El Gziri, Directrice des affaires juridiques et du contentieux au Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et Numérique

Aujourd’hui, Oriflame est non seulement la société N°1 de social selling au Maroc, mais elle est également classée parmi les premières entreprises de ventes de produits de beauté. Toujours est-il que ce qui passionne le plus Habiba chez Oriflame, c’est qu’en plus de ses responsabilités managériales, elle arrive à aider plusieurs femmes à changer leur vie grâce à l’opportunité que la multinationale leur offre de construire leurs propres business, quel que soit leur milieu éducatif et social. « Le statut de la femme dans le milieu professionnel en général, ne cesse d’évoluer dans tous les domaines. Il n’empêche, que cela reste en deçà des espérances. Les femmes continuent de rencontrer des difficultés pour gravir les échelons », analyse Habiba.

Le statut de la femme dans le milieu professionnel en général, ne cesse d’évoluer dans tous les domaines. Il n’empêche, que cela reste en deçà des espérances. Les femmes continuent de rencontrer des difficultés pour gravir les échelons.

 
Article précédent

Nouvel Opel Crossland : un lifting et bien plus

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 526 nouveaux cas, 489.622 au total, mardi 16 mars 2021 à 18 heures