Zones Franches

5ème Convention annuelle des zones économiques : le modèle de Tanger Med Zones dévoilé

L’Association Africaine des Zones Economiques a organisé le 3 décembre courant, en marge du «AfCFTA Business Forum», sa 5ème Convention annuelle dans un format digital et sous le thème : «La contribution des zones économiques dans la mise en œuvre de la ZLECAF et le renforcement de l’intégration africaine».


Un événement organisé en partenariat avec La Commission de l’Union Africaine et la Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED). Dans le détail, la cérémonie d’ouverture a été présidée par Fouad Brini, Président de Tanger Med et Président d’Honneur de l’Association Africaine des Zones Economiques et Albert Muchanga, Commissaire du Commerce et de l’Industrie au sein de l’Union Africaine.

Plusieurs personnalités se sont succédé à la tribune au rang desquels Akinwumi Adesina, Président de la Banque Africaine de Développement, James X. Zhan, Directeur en charge des investissements et des entreprises au sein de la CNUCED, le Dr Benedict Oramah, Président de AFRIXIMBANK, et le Dr Yonov Frederick Agah, Directeur général délégué au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce.

Lire aussi | Meilleure modélisation Covid-19 : les Marocains Omar Skali Lami et Hamza Tazi Bouardi reviennent sur leurs contributions

Un événement qui a vu également la participation de nombreux experts de haut niveau venus débattre sur la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale ZLECAF, la contribution des zones économiques ainsi que les défis et opportunités pour générer de la croissance, encourager l’intégration régionale et soutenir le développement du commerce intra-africain.

Quatre modèles de développement de zones économiques ont également été exposés durant cette rencontre : Tanger Med Zones pour le Maroc, le Département du Commerce et de l’Industrie pour l’Afrique de Sud, Nigeria Export Processing Zones Authority pour le Nigéria et Djibouti Ports & Free Zones Authority pour le Djibouti.

Aussi lors de la cérémonie de clôture, Ahmed Bennis, Secrétaire général de l’Association Africaine des Zones Economiques a précisé que «les zones économiques africaines se doivent d’offrir de meilleures conditions pour attirer plus d’investissements, contribuer au développement des chaînes de valeurs continentales et soutenir la création d’un marché unique et solidaire dans le cadre de l’Accord de Libre-Echange Continental Africain».

Lire aussi | Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Faut-il préciser que près de 500 délégués se sont connectés virtuellement à cet important événement représentants 68 pays dont 63 zones économiques africaines, 30 partenaires et experts, ainsi que plusieurs représentants d’autorités gouvernementales, d’institutions internationales et d’organisations publiques et privées.

Rappelons également que l’Association Africaine des Zones Économiques (AEZO) a été fondée en novembre 2015 par Tanger Med avec la participation de représentants de plusieurs autres zones économiques africaines. Elle regroupe les principales zones économiques africaines et institutions en charge du développement, de la gestion et de la promotion des zones économiques en Afrique. Elle offre aussi une plateforme d’échange et de partage au profit de l’écosystème des zones économiques en Afrique. L’Association compte à ce jour plus de 80 membres représentant 42 pays africains.

 
Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Décryptage » de radio MFM

Article suivant

Votre e-magazine Challenge du vendredi 04 décembre 2020