Justice

Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté

L’affaire qui remonte à 1986, suite à la première inspection des finances, est en train de connaître son dénouement. La justice a confirmé les peines prononcées en 2016 dans ce procès qui a démarré en 2011.


En tout, ils sont 25 prévenus qui sont poursuivis pour dilapidation de deniers publics dans l’affaire de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). Ce vendredi 23 octobre 2020, la cour d’appel de Casablanca a confirmé les peines prononcées en 2016. Ainsi, Rafik Haddaoui, ancien ministre de l’emploi et ancien directeur général de la Caisse, a écopé de 4 ans de prison avec confiscation des biens et la restitution de 600 millions de DH à l’État. Idem pour Benaissa Labyed dont la peine a été confirmée avec la restitution de plus de 100 millions de DH avec confiscation des biens.

Lire aussi | Coronavirus : contrôle renforcé à Casablanca [Audio du préfet de police de Casablanca]

Pour sa part, l’ancien secrétaire général de la CNSS et ancien maire de la ville de Casablanca, Abdelmoghit Slimani, a été acquitté. A noter que ce procès a démarré en 2011. De lourdes condamnations ont été prononcées à l’encontre de 25 prévenus.

 
Article précédent

Casablanca. La forêt de Bouskoura sous le coup d’une déforestation en catimini

Article suivant

Grand Casablanca : de nouvelles mesures de restriction entrent en vigueur dès ce dimanche 25 octobre