Consommation

Approvisionnement du marché: La commission interministérielle veille au grain

La commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix travaille d’arrache-pied pour être à la hauteur des exigences des Marocains dans cette période de pandémie.


Cette commission a ainsi tenu une réunion le lundi 20 avril avec toutes les parties prenantes pour faire le point sur les mesures entreprises par les services concernés  sur la situation de l’approvisionnement, des prix et du contrôle depuis l’entrée en vigueur de la situation d’urgence sanitaire. Cette réunion a permis aussi de s’informer sur les mesures  entreprises dans le cadre de la préparation du mois du Ramadan, notamment concernant la disponibilité des biens et produits les plus consommés durant ce mois sacré. Globalement, il va sans dire que les marchés sont normalement approvisionnés de tous les biens et produits, et que l’offre couvre largement les besoins estimés du mois du Ramadan et des mois suivants.

On apprend aussi que les prix de la majorité des produits sont stables par rapport aux semaines précédentes, ainsi que par rapport à la même période de l’année écoulée. En ce qui concerne le contrôle des prix et de la qualité des produits alimentaires, soulignons que les administrations chargées du contrôle poursuivent leurs actions, aussi bien au niveau de l’importation que sur le marché local. Ainsi, les interventions des commissions mixtes provinciales et locales durant la période du 1er au 19 avril 2020 ont concerné environ 25.000 points de vente en gros et au détail et des entrepôts de stockage.

Lire aussi: Coronavirus : Ce qu’il faut retenir des nouvelles mesures du Comité de veille économique

Elles ont conduit à la constatation de 370 infractions en matière de prix et de qualité des produits alimentaires. Ces infractions sont ventilées en 274 pour défaut d’affichage des prix, 54 pour non présentation de factures, 23 pour hausses illicites de prix règlementés, 6 pour non-respect des normes de qualité et d’hygiène, en plus de 13 autres infractions diverses. Les mesures règlementaires ont été prises à l’encontre des contrevenants. Pour ce qui est de la qualité des marchandises et produits stockés ou présentés à la vente, les commissions mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction de plus de 164 tonnes de marchandises impropres à la consommation ou non conformes aux normes requises.

La commission interministérielle poursuivra la tenue régulière de ses réunions pour suivre l’évolution de la situation des marchés, le niveau de l’approvisionnement et des prix  et le bilan des intervention des commissions de contrôle pour faire face à tout type de fraude, de monopolisation, de spéculation ou de manipulation des prix.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Coronavirus : Ce qu'il faut retenir des nouvelles mesures du Comité de veille économique

Article suivant

Coronavirus : 140 nouveaux cas confirmés au Maroc, 3.186 au total, mardi 21 avril à 10h