Accidents de la circulation

Autoroutes : 90% des déclarations de jets de pierres sont infondées, selon ADM

La polémique sur l’insécurité au niveau des autoroutes du Maroc refait surface. La réaction de la société nationale des autoroutes du Maroc ne s’est pas fait attendre. D’après la société, les témoignages sur les jets de pierres sont à prendre avec des pincettes.


« Le réseau autoroutier est 4 fois plus sûr et est parmi les plus sécurisés », assure la société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), notant qu’il s’agit de cas isolés et que les déclarations sont infondées.

Lire aussi : Aid El Fitr : les conseils d’Autoroutes du Maroc

Et de préciser : « Les vidéos relayées sur les réseaux sociaux sont anciennes. Les enquêtes diligentées par les autorités compétentes à ce propos ont clairement établi la responsabilité d’individus isolés de ses actes de vandalisme et parfois criminels. Durant le premier semestre 2019 par exemple, près de 90% des déclarations se sont avérées infondées auprès de notre centre d’appel 5050. Il faut savoir que chaque réclamation et/ou déclaration a un numéro de ticket libellé avec les cordonnées de la personne ».

En vue de renforcer la sécurité sur son réseau autoroutier de 1.800 km, ADM a entrepris des chantiers de modernisation en investissant davantage dans les nouvelles technologies pour sécuriser, entre autres, le réseau à travers des systèmes de surveillance à distance ou le dispositif de caméra de surveillance mis en place sur les passerelles.

A noter par ailleurs que la sécurité sur les autoroutes est également assurée par différents intervenants dont la gendarmerie royale, la protection civile, les équipes d’assistance et les sociétés de dépannage qui travaillent ensemble pour assurer la sécurité des citoyens.

Rappelons que ADM avait démenti l’information concernant le décès, le 22 février 2019, d’une jeune femme, suite à des jets de pierres sur l’autoroute Fès-Oujda.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Tanger Med : dispositif spécial pour accompagner “Marhaba 2019”

Article suivant

Marrakech : Plus de 75 pays au sommet Women In Africa