Grande distribution

BIM Maroc. Une rentabilité enfin au vert !

Treize ans après avoir lancé ses activités au Maroc, le géant turc de la distribution alimentaire récolte enfin les fruits de sa longue patience. En effet, la chaine à l’enseigne marquée de rouge et blanc vient de dégager son premier semestre positif de l’histoire de sa présence dans notre pays, entamée en 2008 par la création de BIM Stores Maroc.


Une rentabilité nette obtenue dans le sillage d’une croissance certes molle mais qui hisse, en rythme annuel, le chiffre d’affaires du numéro trois de la GMS (Grande et Moyenne Distribution) au Maroc à plus de trois milliards de dirhams.

Il faut dire, qu’avec dix-sept nouvelles ouvertures de magasins au cours des six premiers mois de l’année 2021, BIM Stores Maroc compte un réseau de plus de 570 points de vente alors que la taille critique sur ce créneau de magasins alimentaires en format de hard discount est estimée aux alentours de 500 unités.

Lire aussi | Émirats Arabes Unis. Bientôt un nouveau visa permettant aux étrangers de travailler dans le pays

Maintenant que ce cap est dépassé, la filiale du groupe turc coté à la bourse d’Istanbul, peut enfin rémunérer en dividendes sa maison mère qui a investi en fonds propres plus d’un milliard de dirhams et son nouvel actionnaire le Fonds Helios (qui  a pris 35% du capital en mai 2021 à travers Blue Investment Holding).

Rappelons qu’en termes de points de vente, BIM se situe très loin du duo Groupe Marjane et Groupe Label’Vie qui compte, chacun pour sa part et toutes enseignes confondues pour chaque groupe, une centaine d’unités.

Lire aussi | Ligne maritime Maroc-Angleterre. Ce qui va changer pour les marchandises marocaines

Toutefois, cela n’est plus le cas ni au regard du chiffre d’affaires (les deux groupes en peloton de tête font chacun plus de 10 milliards de DH), ni en termes de superficie commerciale.

Maintenant que les finances de BIM Stores au Maroc ont viré au vert, reste à savoir si les actionnaires vont poursuivre les ouvertures pour une meilleure couverture du territoire (notamment vers l’Oriental et le Sud où l’enseigne n’est pas encore présente),  ou bien vont-ils lever le pied sur les investissements pour privilégier la rentabilité à court terme. A suivre !

 
Article précédent

Élections 2021 au Maroc. 12% de taux de participation à midi

Article suivant

DFSK récompense sa clientèle