Pandémie

Coronavirus. Le ministère de la Santé alerte sur une rechute épidémiologique

Face au relâchement observé au sein de la population, le ministère de la Santé appelle de nouveau « l’ensemble des citoyens à la prudence et au respect strict des mesures préventives pour éviter toute rechute épidémiologique ».


Le relâchement observé pourrait engendrer un retour « à la case départ », notamment après la levée progressive des mesures de confinement sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Ainsi, dans le but d’éviter toute dégradation de la situation épidémiologique dans le pays, surtout après l’apparition de nouveaux variants plus contagieux, le ministère alerte sur le non-respect des mesures préventives concernant notamment le port correct du masque, le respect de la distanciation sociale et de l’hygiène et l’évitement des rassemblements inutiles.

Lire aussi | Al Omrane. Les investissements en hausse de 15% en 2020

Dans le cadre du dispositif national de veille épidémiologique, le ministère fait état d’une augmentation remarquable des cas de contamination, des cas critiques et de décès, durant les deux derniers jours.  « Cette hausse est due au relâchement et au non-respect des mesures préventives et gestes-barrières, surtout après la levée progressive du couvre-feu nocturne, et suite au début des vacances d’été et à l’ouverture des frontières ».

Lire aussi | La tension hispano-marocaine et son impact sur les efforts de lutte contre le terrorisme au Sahel [Par Lahcen Haddad]

Le ministère indique que cette levée progressive du confinement ne signifie pas la fin de la pandémie et le retour de la vie à son cours normal. Le département de Khalid Ait Taleb insiste sur l’implication de tout un chacun avec un sens de responsabilité et de patriotisme pour lutter contre la propagation de Covid-19 en vue d’atteindre l’immunité collective et valoriser les acquis engrangés jusqu’à présent, notamment après les résultats positifs de la campagne nationale de vaccination, qui a bénéficié à 1/3 de la population.

 
Article précédent

Vaccination. Le Maroc confronté à une pénurie de vaccins pour la première dose ?

Article suivant

Coronavirus. Rechute épidémiologique "très probable", selon un responsable du ministère de la Santé [Audio]