Conjoncture

Coronavirus : le taux appliqué à Damane Oxygène est de 4%

Hicham Zanati Serghini est intervenu lors de l’émission Al Moukawil sur MFM Radio pour expliquer le nouveau mécanisme de garantie appelé « Damane Oxygène ».


Le directeur général de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) a rappelé que ce nouveau produit de garantie vise la mobilisation des ressources de financement en faveur des entreprises dont la trésorerie s’est dégradée à cause de la baisse d’activité à partir du mois de mars. Il couvre 95% du montant du crédit et permet ainsi aux banques de mettre en place rapidement des découverts exceptionnels pour financer le besoin en fonds de roulement des entreprises cibles.

Ces financements bancaires qui s’ajoutent aux lignes déjà existantes couvrent jusqu’à 3 mois de charges courantes liées à l’exploitation (notamment les salaires, les loyers, les achats nécessaires…) et peuvent aller jusqu’à 20 millions de DH. « Nous sommes conscients que l’entrepreneur a des charges. Aujourd’hui, il n’a pas de quoi payer par exemple les salaires car son entreprise est en cessation d’activité et donc il n’a plus de ressources financières », a noté le directeur général lors de son intervention sur MFM Radio. Pour le cas des entreprises ne disposant pas de lignes de financement à court terme, ce découvert exceptionnel peut atteindre 5 millions de DH.

 « Damane Oxygène » s’adresse principalement aux très petites, petites et moyennes entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 200 millions de DH, tous secteurs confondus y compris les auto-entrepreneurs, a précisé Hicham Zanati Serghini. Les entreprises de taille intermédiaire dont le chiffre d’affaires est situé entre 200 et 500 millions de DH peuvent aussi bénéficier de cette facilité.

Le DG a rappelé que la CCG a également accordé une délégation aux établissements de crédit pour engager sa garantie pour tout crédit dont le montant est moins de 2 millions de DH, afin de permettre aux banques d’accélérer le traitement des demandes de financement des entreprises.

Lire aussi : Ce que vous devez savoir sur le coronavirus

Pour en bénéficier, l’entrepreneur doit s’adresser à sa banque muni du plan de trésorerie comprenant le détail des charges fixes (salaires, loyer, factures d’eau et d’électricité…). La banque accorde ainsi une autorisation de virement visant à couvrir trois mois de charges, soit avril, mai et juin. Concernant le remboursement, il sera effectué jusqu’à la fin de l’année et peut être extensible jusqu’à 5 ans selon les cas, a noté Hicham Zanati Serghini qui précise que le taux de ces financements bancaires est de 4%.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Coronavirus : L’ASMEX réclame une augmentation du taux de cession des recettes d’exportation

Article suivant

Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce lundi 6 avril