Pandémie

Coronavirus : les détails du plan de relance économique

Les travaux du plan de relance global ont été lancés par le Comité de veille économique (CVE). Ce plan global sera communiqué avant la date de la fin de l’état d’urgence sanitaire.


Le plan de relance de l’économie nationale est sur les bons rails. En effet, le Comité de Veille Economique (CVE), qui s’est réuni le 29 avril en mode visioconférence, a posé les jalons de cette relance. Le CVE a en effet, lors de cette 6ème réunion, lancé les travaux pour mettre au point un plan de relance intégré et cohérent de l’économie nationale. « Ce plan s’appuiera sur des plans de relance sectoriels, en tenant compte de la phase de redémarrage propre à chacun de ces secteurs selon ses spécificités. A ce titre, les membres du CVE ont acté les principes fondateurs du plan global et les mécanismes transverses d’appui à la relance y afférents », apprend-t-on.

« La prochaine réunion du CVE examinera particulièrement des solutions de financement à long terme, adaptables à chaque secteur, pour soutenir la reprise des grandes entreprises, assortie d’une réduction des délais de paiement, et pour appuyer le redémarrage des PME et TPE opérant dans les différents secteurs d’activité. Des dispositifs de stimulation de la demande seront également discutés dans les prochains CVE, avec une attention particulière à la promotion du contenu local », poursuit le CVE. De même, les membres du Comité ont également convenu du format et du contenu des plans sectoriels qui devraient être modulés en fonction des spécificités intrinsèques de chaque secteur.

Lire aussi: Mister Avocado : l’ambassadeur de l’avocat marocain sur le marché néerlandais

Il est à préciser que ces plans de relance sectoriels, une fois finalisés, seront soumis à l’appréciation du CVE pour consolidation et mise en cohérence dans le cadre d’un plan de relance global qui sera communiqué avant la date de la fin de l’Etat d’urgence sanitaire. Force est de souligner aussi que les travaux de cette réunion ont été marqués par la présentation de la situation économique et financière globale du Maroc, en se basant sur les indicateurs conjoncturels les plus actualisés.

De même, les membres du CVE ont passé en revue l’état d’avancement des principales mesures décidées lors du dernier Comité notamment, l’adoption par le Conseil National de la Comptabilité de la directive qui permet un traitement comptable dérogatoire pour étaler les dons et les charges relatives à la période de l’Etat d’urgence sanitaire, sur 5 ans, la publication de la directive de l’ordre des experts comptables relative aux incidences de la pandémie sur la mission d’audit des états de synthèse, l’extension effective du bénéfice de « DAMANE OXYGENE » aux entreprises opérant dans le secteur de l’immobilier.

« L’occasion d’approfondir le débat sur plusieurs questions à portée législative soulevées lors des derniers comités. Ainsi, il a été décidé que l’ensemble des problématiques identifiées soient prises en charge dans le prochain projet de Loi de Finances rectificatif dont l’élaboration dépend du scénario macro-économique à retenir. L’option finale est tributaire, d’une part, de l’évolution de la conjoncture internationale sur les plans économique et sanitaire, et du plan de déconfinement progressif qui sera déployé à l’échelle nationale d’autre part », a expliqué le CVE.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Coronavirus : 69 nouveaux cas en 24 heures, 4321 cas cumulés mercredi à 16 heures

Article suivant

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, mercredi 29 avril à 16h