Business

CTW Morocco 2019 : Le marché chinois à portée de main

La troisième édition du China Trade Week (CTW) Morocco bat son plein dans la capitale économique du royaume. Tour d’horizon.


Pendant trois jours d’affilée, investisseurs marocains et chinois vont se rencontrer dans la capitale économique pour scruter les opportunités d’affaires à saisir tant au Maroc qu’en Chine. En effet, la troisième édition du forum économique chinois CTW Morocco (China Trade Week), jumelée cette année avec la première édition du Salon africain de la technologie, se tient à Casablanca du 16 au 18 décembre 2019. Plateforme de business par excellence, cette rencontre a drainé une kyrielle d’entreprises marocaines et chinoises de différents secteurs (Energies renouvelables, agriculture, technologie…).

« Nous avons énormément de points communs avec la Chine. Rapprochons-nous de ce partenaire, car il y a beaucoup d’opportunités à saisir », a souligné Mehdi Laraki, président du Conseil d’affaires Maroc-Chine (CGEM). « Nous voulons vraiment pousser les entreprises chinoises à trouver des partenaires au Maroc. Notre pays a de nombreux atouts pour se développer et devenir un hub pour toute la région », poursuit-il. Pour sa part, Jing Ning, Conseiller économique et commercial à l’ambassade de Chine à Rabat, n’a pas manqué de souligner l’importance de ce forum.

Lire aussi: Le chinois Citic Dicastal mise gros sur le Maroc

« Nous sommes ravis de voir qu’il y a de plus en plus d’entreprises chinoises qui viennent prospecter au Maroc et trouver des partenaires. Cette rencontre est une plateforme pour étendre davantage les opportunités d’affaires. C’est également une opportunité pour tisser des relations entre peuples, parce que je pense que c’est ce qui est plus important.

Notons que le CTW Morocco également un forum qui renforce la mise en place de l’initiative One Belt One Road. Il ne faut pas oublier que le Maroc est le premier pays de cette région à avoir signé un mémorandum d’entente avec la Chine pour rejoindre cette initiative. Cette rencontre constitue également une opportunité pour mobiliser les entreprises de part et d’autre pour non seulement faire du business ensemble, mais aussi contribuer un futur plus radieux tant pour le Maroc que pour le continent africain », a-t-il précisé.

De son côté, Adil Lamnini, président de Made In Morocco et également président de l’Association professionnelle des marques marocaines, a aussi estimé que ce rendez-vous est une belle opportunité à saisir notamment pour les entreprises marocaines en quête d’affaires dans l’Empire du milieu. « Nous pouvons nous inspirer de la Chine. C’est un modèle qui peut servir l’écosystème marocain tant économique, commercial que technologique. Je pense que les entreprises et les startups marocaines ont de grandes opportunités à aller chercher chez les partenaires chinois », a-t-il détaillé.

Toutefois, Mehdi Laraki, qui connaît très bien le marché chinois, invite les chefs d’entreprise marocains à apprendre à communiquer avec les entreprises chinoises et surtout à s’intéresser aux codes culturels chinois avant même d’envisager d’investir ou de nouer des partenariats en Chine. « Il y a des codes qu’il faut respecter. Une fois qu’on applique ces codes, il devient plus facile faire du business en Chine », a souligné le président du Conseil d’affaires Maroc-Chine. Pour rappel, la Chine est un important partenaire économique pour le Maroc. En 2018, le Maroc a exporté pour une valeur totale de 2,5 milliards de DH vers la Chine selon les données de l’Office des changes. Les exportations marocaines vers ce pays sont principalement des produits brut d’origine minérale (Zinc, cuivre, phosphate, manganèse, granite…).

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Abidjan accueille le Forum sur l’Investissement Hôtelier en Afrique

Article suivant

Dubaï : Le commanditaire de la fusillade du café "La Crème" de Marrakech arrêté